Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

domaines Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Chapelle Notre-Dame de Lourdes
localisation Nord-Pas-de-Calais ; Nord ; Louvroil
aire d'étude Communauté d'agglomération Maubeuge Val-de-Sambre
adresse avenue Jean-de-Béco
dénomination chapelle
jardin salle de verdure
époque de construction 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
année 1932
auteur(s) Lafitte (architecte) ; Lecerf (entrepreneur) ; Masse Jules (entrepreneur) ; Ruffin Louis (entrepreneur) ; Serex (architecte) ; Vilain Michel (architecte) ; Vilain Paul (architecte)
personnalité(s) Delattre (commanditaire)
Willot (commanditaire)
historique Une grotte dédiée au pélerinage de Notre-Dame de Lourdes a été construite au 19e siècle. Dans les archives de l'architecte Vilain on apprend qu'un premier projet de chapelle proposé par l'architecte Lafitte à l'abbé Willot en 1929 est resté sans suite. Les premières lettres de la correspondance entre le nouvel abbé, Delattre, et l'architecte, Paul Vilain - associé à l'architecte Serex et travaillant avec son fils Michel - datent d'octobre 1932. A cette date, l'architecte propose une nouvelle étude pour la façade et souhaite supprimer l'horloge, ce qui laisse à penser que d'autres études ont précédé. En effet, les archives conservent trois dessins sans date sur calque d'une élévation avec clocher et horloge. En novembre 1932, le projet établi comprend la grotte et une chapelle avec "crypte et église supérieure". Le coût du projet, sans décor ni escalier, est estimé à 350 000 francs. Les rapports sont acceptés par la Commission d'Art Sacré en juin 1933. L'abbé propose les entrepreneurs Lecerf (de Louvroil) et Jules Masse. Sollicité par Vilain, l'architecte Lafitte recommande l'entrepreneur Louis Ruffin, pour la construction en béton armé. La première pierre est posée en juillet 1933. En 1934, la correspondance relate le choix du mobilier (voir annexe). Un article dans le Courrier (Avesnes) du 23 aôut 1935 permet de connaître l'avancement des travaux : "la crypte est réalisée, ainsi que le niveau de la chapelle, mais non aménagée". Il semble que les travaux n'ont pas été poursuivis par la suite : le clocher n'a jamais été construit et la chapelle (église supérieure) n'a jamais été aménagée. Néanmoins, des pèlerinages auraient eu lieu. Aujourd'hui, l'édifice appartient à l'usine Myriad, située en face, et est désaffecté.
description La chapelle est située au fond d'une parcelle, dans le prolongement du chemin desservant la grotte. L'édifice est de plan rectangulaire, à deux niveaux (crypte et chapelle). La crypte est composée d'une nef et de bas-côtés voûtés en berceau plein-cintre et mesure environ 8 m de long sur 6 m de large, destinée à accueillir 56 personnes. Elle est couverte d'une voûte en berceau à pénétration. Les murs sont en brique et le chevet plat est couvert de carreaux Bonzel de couleurs différentes et décoré d'une croix en léger relief dont le Christ a disparu. La chapelle est composée d'un vaisseau unique de 11 m de large et peut accueillir 224 personnes. Le carrelage est détérioré et le plafond est partiellement détruit, laissant apparaître la charpente en béton armé.
plan plan rectangulaire régulier
étages 1 vaisseau
gros-oeuvre brique
couverture (type) toit à longs pans
couverture (matériau) tuile
couvrement charpente en béton armé apparente ; voûte en berceau plein-cintre
décor céramique
état désaffecté
propriété propriété privée
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Luchier Sophie
référence IA59001857
  © Inventaire général
date d'enquête 2001
date versement 2003/03/25
date mise à jour 2012/02/27
dossier en ligne
 


1

  Requête : ((IA59001857) :REF )
Relations : Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0