Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

domaines Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Magasin de commerce dit Magasin Vaxelaire
localisation Lorraine ; Meurthe-et-Moselle ; Nancy
aire d'étude Nancy
adresse 1 à 13 rue Raugraff ; 15 à 21 rue Saint-Jean
dénomination magasin de commerce
éléments remarquables devanture
époque de construction 1er quart 20e siècle
année 1901
auteur(s) André Charles (architecte départemental) ; André Emile (architecte) ; Oudeville Raphaël (architecte) ; Schertzer Frédéric (entrepreneur) ; Boudot Alexis (entrepreneur de maçonnerie) ; Vallin Eugène (architecte, ébéniste) ; Bigot Alexandre (céramiste) ; Blosse Albert (ferronnier) ; Gruber Jacques (peintre-verrier) ; Gutton Henri (architecte) ; Majorelle Louis (fabricant) ; Schwartz Georges (fabricant)
REF Auteur(s)
historique Magasin construit de 1900 à 1901 pour François Vaxelaire, de nationalité belge et originaire de Wissembach (68) , créateur d'un ensemble de grands magasins, en 1886 il créé un premier magasin rue Saint-Dizier à Nancy (54) puis achète dès 1899 quatre immeubles sur lesquels il projette de construire un magasin de confection pour dames ; Charles André, architecte du département de Meurthe-et-Moselle, auteur en 1896 du magasin rue Saint-Dizier, est chargé des travaux ; le gros-oeuvre en maçonnerie est confié à l'entrepreneur nancéien Alexis Boudot ; la structure métallique est réalisée par Frédéric Schertzer, ingénieur civil et entrepreneur de charpente métallique ; la devanture est conçue par Emile André, architecte à Nancy fils de Charles et exécutée par Eugène Vallin, ébéniste et constructeur à Nancy ; la céramique de la devanture est réalisée par Alexandre Bigot, fabricant à Mer (41) ; les grilles de la devanture dessinées par Emile André sont exécutées par le serrurier Albert Blosse ; la menuiserie des salons d'essayage au premier étage est dessinée par Emile André et exécutée par Eugène Vallin ; le maître-verrier nancéien Jacques Gruber réalisé les vitraux des portes ; la décoration murale est fournie par la maison Majorelle de Nancy ; le mobilier est dessiné en collaboration par Emile André et Henry Gutton, architecte à Nancy, il est exécuté par l'ébéniste nancéien Georges Schwartz ; en 1922 travaux d'agrandissement ; entre 1927 et 1930 cet ensemble est presque totalement transformé par l'architecte nancéien Raphaël Oudeville, la devanture du 13, rue Raugraff demeure en place ; en 1984 restructuration de l'intérieur
élévation élévation à travées
étages sous-sol ; 4 étages carrés ; étage de comble
escaliers escalier en fer-à-cheval ; en charpente métallique
gros-oeuvre calcaire ; pierre de taille ; moyen appareil ; moellon ; enduit
couverture (type) toit à longs pans brisés ; verrière
couverture (matériau) ardoise ; tuile mécanique ; verre en couverture
décor sculpture ; céramique ; vitrail ; menuiserie (étudiée dans la base Palissy)
représentation animal ; ornement végétal ; ornement géométrique
  sujet : plumes de paon, support : céramique de la devanture sujet : ornement végétal, support : devanture ; sujet : ornement géométrique, support : décor intérieur
état vestiges
propriété propriété privée
protection MH 1994/02/25 : inscrit au titre immeuble partiellement
  devanture
type d'étude enquête thématique régionale (Nancy 1900)
rédacteur(s) Roussel Francis
référence IA54000068
  © Région Lorraine - Inventaire général
date d'enquête 1975
date versement 1998/07/21
date mise à jour 2007/02/01
Contact service producteur
dossier consultable Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général
Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63
autre dossier dossier de protection
 


1

  Requête : ((IA54000068) :REF )
Relations : Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0