Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

domaines Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site église paroissiale Saint-Etienne puis Saint-Sébastien
localisation Languedoc-Roussillon ; Aude ; Caux-et-Sauzens
aire d'étude Aude Hérault
dénomination église paroissiale
époque de construction 1er quart 14e siècle ; 4e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle ; 2e moitié 20e siècle
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique La première église était dédiée à Saint-Etienne et était unie à l'abbaye de Montolieu. Elle est mentionnée en 910. Elle fut ensuite unie à la collégiale de Montréal en 1318 par le pape Jean XXII. Dédiée alors à Saint-Sébastien, elle figure comme église paroissiale. Elle fut reconstruite dans la 1ère moitié du 14e siècle. Les deux chapelles latérales nord ont été construites en 1876 et le porche en 1889. Les deux étages du clocher furent reconstruits en 1925. La fausse voûte d'ogives qui couvrait la nef fut démolie et une charpente moderne fut refaite dans la 2e moitié du 20e siècle.
description La nef unique de trois travées est couverte d'une charpente apparente sur arcs diaphragmes. L'abside à cinq pans, plus étroite et plus basse, est voûtée d'ogives. Les chapiteaux des arcs diaphragmes et de l'abside sont simplement moulurés. La clef de voûte est sculptée de l" 'Agnus Dei" et les branches d'ogives massives sont chanfreinées. Les chapiteaux de l'entrée de la dernière chapelle sud sont sculptés de motifs feuillagés. Le culot de la première chapelle sud est orné de motifs feuillagés et la clef de voûte est sculptée de l'"Agnus Dei". L'édifice est éclairé par un oculus ouvert dans la façade occidentale, les baies des chapelles latérales et par les trois fenêtres à double lancettes trilobées surmontées d'un trèfle, dans les pans axiaux de l'abside. Les contreforts qui épaulent la nef sont très massifs alors que ceux de l'abside sont saillants et à une retraite. Le clocher sur plan carré s'élève au sud de la dernière travée de la nef. Il est desservi par une tourelle d'escalier. L'entrée sud ouvre sur la première travée de la nef. Elle est protégée par un porche moderne. L'entrée dans la façade occidentale est actuellement bouchée.
plan plan allongé
étages 1 vaisseau
escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
gros-oeuvre grès ; moyen appareil
couverture (type) toit à longs pans ; croupe polygonale
couverture (matériau) tuile creuse
couvrement charpente en bois apparente ; voûte d'ogives
typologie église à nef unique charpentée ; abside polygonale plus basse et plus étroite ; clocher sur plan carré
propriété propriété de la commune
observations Cette petite église de trois travées est sobre mais elle est tout à fait représentative de l'architecture de ces petites églises paroissiales du début du 14e siècle du département et mériterait à ce titre d'être protégée.
type d'étude enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)
rédacteur(s) Béa Adeline
référence IA11000054
  © Inventaire général
date d'enquête 1999
date versement 2002/10/04
date mise à jour 2005/10/21
Contact service producteur
dossier consultable Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire
Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86
 


1

  Requête : ((IA11000054) :REF )
Relations : Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0