Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Château
localisation Midi-Pyrénées ; Lot ; Saint-Laurent-les-Tours
dénomination château
éléments protégés MH enceinte ; tour ; décor intérieur
époque de construction 13e siècle ; 15e siècle ; 19e siècle ; milieu 20e siècle
année 1943
auteur(s) Lurcat Jean (peintre)
historique Les ruines du château - quelques restes d'enceinte et deux tours carrées datent l'une du 13e et l'autre du 15e siècle. Le logis, rebâti au 19e siècle dans un style néo-médiévale, est acquis en 1943 par le peintre et tapissier Jean Lurçat qui y installe son atelier en décorant les murs, les plafonds et les menuiseries des portes et des fenêtres. L'ensemble conserve de nombreuses oeuvres de l'artiste, tapisseries, peintures et céramiques réalisés entre 1943 et sa mort en 1966. Le logis et l'ensemble du mobilier ont été donnés au département par la veuve de l'artiste.
décor peinture ; céramique
propriété propriété du département
protection MH 1889 : classé MH ; 1988/04/26 : classé MH
  Les ruines du château (tours) : classement par liste de 1889 - Les vestiges de l'enceinte et sol compris à l'intérieur ; château et ses éléments de décor (cad. C 206, 207) : classement par arrêté du 26 avril 1988
site protégé site inscrit
visite fermé au public
type d'étude recensement immeubles MH ; label XXe
documentation MAP
référence PA00095244
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/08/30
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Estève, Georges (photographe) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00095244):REF)
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0