Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancien château
localisation Aquitaine ; Lot-et-Garonne ; Gavaudun
dénomination château
éléments protégés MH courtine ; tour
époque de construction 13e siècle
historique Le château est mentionné au 12e siècle. Il fut pris par l'évêque de Périgueux et entièrement rasé car devenu repaire de brigands. Il fut reconstruit assez rapidement. A partir de 1793, il tomba en ruine. Seul le donjon subsiste aujourd'hui. Les courtines subsistantes sont assez minces pour des fortifications (50 à 80 cm d'épaisseur). L'entrée du château se trouve dans une grotte située derrière l'actuelle mairie, ancienne dépendance du château bâtie au 15e siècle. Un escalier en colimaçon permet d'accéder au sol de la cour. Ce donjon avait six étages. Le premier étage, accessible par un escalier taillé dans la maçonnerie de la tour, est une sorte de galerie de défense semi-circulaire, prenant jour seulement par des archères. Le cinquième étage comportait des créneaux. Le donjon était couvert par un toit porté par une charpente. A l'extérieur, l'appareil du rez-de-chaussée et du premier étage accuse le 12e siècle. Les étages supérieurs, plus soignés, datent du 14e siècle.
propriété propriété de la commune
protection MH 1862 : classé MH ; 1987/12/30 : classé MH
  Tour : classement par liste de 1862 ; Le château, à l'exception de la tour déjà classée (cad. D 537) : classement par arrêté du 30 décembre 1987
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00084131
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/06/11
date mise à jour 2014/01/10
Contact service producteur
voir aussi Arrêté de protection numérisé
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00084131):REF)
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0