Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site château
localisation Bourgogne ; Yonne ; Jully
aire d'étude Ancy-le-Franc
lieu-dit Château de Jully (le)
destinations successives étable
dénomination château
parties non étudiées cour ; puits
époque de construction 4e quart 10e siècle ; 16e siècle
année 1544
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Au 12e siècle, d'après Pignard-Peguet (Histoire de l'Yonne) , le château existait déjà. Le comte de Tonnerre, Milon 1er, l'aurait construit vers 987. Cette terre resta aux comtes de Tonnerre jusqu'en 1144. Le seigneur était Milon, comte de Bar-sur-Seine, auquel Saint-Bernard demanda le château pour en faire un monastère de femmes relevant de l'abbaye de Molesmes. Le couvent fut fondé en 1114. Le château prit le nom de la Loge-aux-Convers, il fut réunit au 15e siècle à Molesmes pour l'office du cellerier. L'abbé commandataire de l'abbaye de Molesmes était le seigneur suzerain de Jully. Au début du 20e siècle, des ouvriers en réparant la toiture du château, transformé successivement en prieuré et en ferme moderne, trouvèrent des liasses de parchemins dont des chartes du 12e au 16e siècles et les terriers de 1607 et 1708. Le château était implanté au lieu-dit Sully. Il se composait de plusieurs bâtiments, d'une chapelle, d'une terrasse, de vergers et de prés. Il tombait en ruines en 1708. A la Révolution, il fut transformé en ferme. Sous un blason est gravée la date 1544, au-dessus de la porte de l'étable.
description Seul subsiste du château un corps de bâtiment à demi-ruiné, édifié sur une cave voûtée. La façade antérieure comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Le rez-de-chaussée est percé d'une fenêtre à meneaux à piédroits et traverses à moulures prismatiques et d'une simple fenêtre à piédroits. Un bandeau sépare les niveaux. Le toit est à longs pans couvert de tuiles plates. A droite, est située l'étable ouverte par une porte à linteau segmentaire, surmontée d'une pierre sculptée d'un écu et de la date 1544. Au-dessus de cette porte, une fenêtre remaniée, à pilastres ornés de losanges, semble dater de l'époque Renaissance. Le toit est à deux pans en tuiles mécaniques. Dans la cour devant les façades antérieures, un puits carré, en pierre, se trouve à proximité de l'étable.
étages sous-sol ; rez-de-chaussée ; 1 étage carré ; étage de comble
gros-oeuvre calcaire ; moellon ; pierre de taille ; enduit partiel
couverture (type) toit à longs pans ; toit à deux pans
couverture (matériau) tuile plate ; tuile mécanique
représentation écu
état vestiges
propriété propriété privée
type d'étude inventaire préliminaire (documentation préalable)
rédacteur(s) Boyon Marie-France ; Hugonnet-Berger Claudine
référence IA89000635
  © Inventaire général
enquête 1974
date versement 2004/07/01
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA89000635):REF)
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0