Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Château fort de Ferrette
localisation Alsace ; Haut-Rhin ; Ferrette
aire d'étude Ferrette
lieu-dit Schlossberg
dénomination château fort
parties non étudiées chapelle ; donjon
époque de construction 12e siècle ; 13e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Le château de Ferrette, l'un des plus anciens d'Alsace, fut probablement fondé vers 1100 (1ère mention du château) , par le comte de Bar et de Montbéliard ; son fils Frédéric reçut la partie orientale du comte avec Ferrette et fut le fondateur de la famille comtale de Ferrette qui fut la plus puissante des seigneuries territoriales de l'Alsace du sud ; en 1271 les comtes firent oblation de leur seigneurie et châteaux à l'évêché de Bâle et les reprirent à titre de fief ; en 1324 l'héritage des Ferrette passa aux mains des Habsbourg, le château n'abrita plus qu'une garnison et servit de résidence au bailli seigneurial ; en 1488 le bas château fut reconstruit, de cette époque date la partie inférieure de la porte basse ; de 1540 à 1567 il fut engagé aux Fugger qui le firent restaurer et complétèrent ses fortifications, les 2 parties du château furent reliées pour former un ensemble homogène, adapté aux nouvelles techniques militaires ; une description de 1567, insérée dans le terrier de Ferrette est conservée ; pendant la guerre de Trente Ans, en 1633, le château supérieur occupé par les Suédois fut pris par les paysans sundgauviens ; en 1635, il fut brûlé par les troupes françaises ; en 1659 le château et la seigneurie furent donnés par Louis XIV au cardinal de Mazarin ; entre 1659 et 1667 construction de la nouvelle chapelle Sainte-Catherine pour remplacer celle qui se trouvait dans le château supérieur détruit ; le bas château qui servait de résidence au bailli fut incendié en 1789
description Le château situé sur un éperon calcaire à 613 mètres d'altitude, domine la ville au nord-est ; il se compose de 2 noyaux au sud et au nord de l'éperon, dits haut et bas château ; le bas château faisait probablement office d'avant poste au haut château un peu plus ancien ; l'accès au château se fait depuis la ville par la porte basse autrefois pourvue d'un pont-levis dont le dispositif se devine encore, elle est surbatie d'un étage communiquant avec la conciergerie ; de la porte, un chemin dalle de galets étayé par un mur avec contreforts côté ouest, aboutit à la porte reconstituée du bas château ; haut château : du donjon, vestige le plus ancien du château, ne subsiste que les parties basses, l'élévation est connue par une gravure du 17e siècle qui montre 4 niveaux de fenêtres géminées et en triplet, il renfermait 6 salles et 11 chambres, cuisine, cabinet de bain et caves ; au sud du donjon, vestiges d'habitation et puits ou citerne, anciennes dépendances avec poterne ; à l'est double courtine ; au nord, vestiges d'un bâtiment carré avec moellons assises en calcaire ; bas château : au nord-est, donjon carré dit des chevaliers dont seule subsiste la partie basse ; à l'ouest vers la ville, courtine polygonale flanquée de 4 tourelles semi circulaires ouvertes à la gorge, 2 d'entre elles sont assez bien conservées, celle de l'est abritait dans la partie supérieure la chapelle Sainte-Catherine du 16e siècle ; au sud du donjon ancien, logis des chevaliers
gros-oeuvre calcaire
typologie donjon
état vestiges
protection MH 1930/02/16 : classé MH
type d'étude inventaire préliminaire
rédacteur(s) Parent Brigitte ; Fritsch Emmanuel
référence IA68002433
  © Inventaire général
enquête 1994
date versement 1995/12/27
date mise à jour 2013/09/05
crédits photo Moreau, A. (photographe) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
service producteur Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA68002433):REF)
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0