Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site église paroissiale Saint-André de Bascassan, actuellement église dite chapelle Saint-André de Bascassan
localisation Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques ; Ahaxe-Alciette-Bascassan
aire d'étude Saint-Jean-Pied-de-Port
lieu-dit Bascassan
destinations successives chapelle
dénomination église paroissiale
parties non étudiées cimetière
époque de construction 12e siècle ; 17e siècle
siècle détail 19e siècle
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique L'histoire de Saint-André de Bascassan, son architecture et son décor intérieur sont à rapprocher de Saint-Sauveur d'Alciette. La fondation est romane, probablement du 12e siècle. Saint-André est cité en 1302. L'église semble être importante : elle est dotée d'un revenu élevé et une Confrérie de Jésus lui est affiliée. L'édifice est repris entièrement au cours du 17e siècle et l'intérieur reçoit un décor peint à rapprocher fortement, avec son mobilier, de celui d'Alciette. L'église est pillée à la Révolution. Réunie à Alciette en 1862, Bascassan perd également son titre de paroisse et devient un appoint de l'église d'Ahaxe. De très importants travaux de rénovation ont eu lieu en 2004.
description L'édifice est de plan allongé, à vaisseau unique et chevet plat aveugle. Il est surmonté d'un toit à longs pans et pignon couvert à l'est. Un clocher-mur pignon à deux baies campanaires est précédé d'un porche sous appentis à l'ouest. Le sol du porche est recouvert de dalles funéraires. La porte ouest, rectangulaire, est surmontée d'un petit fronton triangulaire sommé d'une croix ornée d'une sculpture très fruste du Christ. La porte est encadrée de deux contreforts. Une sacristie sous appentis est adossée à l'élévation latérale sud. Au nord, on observe une fenêtre haute, une plus importante à ébrasement extérieur et une ouverture verticale étroite à ébrasement intérieur, la plus ancienne semble t-il. Au sud, une porte à hauteur de la tribune intérieure est desservie par un escalier extérieur droit en maçonnerie. A l'intérieur, la nef est couverte d'une fausse voûte en berceau plein-cintre entièrement peinte. Au-dessus de la sacristie, au sud-est, on retrouve le même dispositif de galerie surplombant le choeur qu'à Alciette.
plan plan allongé
étages 1 vaisseau
escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie ; escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente
gros-oeuvre calcaire ; moellon
couverture (type) toit à longs pans ; pignon couvert ; pignon découvert ; appentis
couverture (matériau) tuile creuse
couvrement fausse voûte en berceau plein-cintre
état restauré
propriété propriété de la commune
protection MH 1987/04/28 : inscrit MH
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Pécheux Barbara
référence IA64000850
  © Inventaire général ; © Conseil général des Pyrénées-Atlantiques
enquête 2000
date versement 2004/09/21
date mise à jour 2004/12/03
crédits photo Chabot, Bernard - © Inventaire général, ADAGP
 
Contact service producteur
service producteur Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire
54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA64000850):REF)
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0