Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site château fort
localisation Picardie ; Aisne ; Fère-en-Tardenois
aire d'étude Aisne
adresse route du Château
destinations successives carrière ; hôtel de voyageurs
dénomination château fort
parties non étudiées basse-cour ; motte ; fossé ; enceinte
époque de construction 1er quart 12e siècle ; 15e siècle ; milieu 16e siècle
année 1210 ; 1530 ; 1539 ; 1552
auteur(s) Bullant Jean (architecte) ; Goujon Jean (sculpteur)
personnalité(s) Robert II, comte (commanditaire) ; Louis d'Orléans, duc (commanditaire) ; Anne de Montmorency, duc, maréchal, pair de France (commanditaire)
historique Vers 958, Flodoard fait allusion à l'existence d'une place forte à Fère. En 1206, Robert II, comte de Braine, seigneur de Braine et de Torcy-en-Brie obtient le droit de faire construire une forteresse dans son alleu de Fère. En 1210, l'on construit le château actuel. Le château devient propriété de Louis d'Orléans dès 1395. De 1407 à 1424, le château est successivement la propriété de Charles d'Orléans, de Jean son frère et de Charles d'Angoulême qui épouse Louise de Savoie, mère de François 1er. Au 15e siècle, sont édifiés l'enceinte extérieure du château et certains bâtiments de la basse-cour. En 1528, François 1er et Louis de Savoie offrent le château à Anne de Montmorency, à l'occasion de son mariage avec Madeleine de Savoie, nièce de Louise. De 1530 à 1550, le connétable Anne de Montmorency engage d'importants travaux au château. Il fait totalement évider l'intérieur du château en ne laissant que les tours reliées par les courtines et l'enceinte extérieure. Un nouveau château est reconstruit dans la cour et appuyé sur les tours et les courtines médiévales. Cette reconstruction serait, d'après Sir A. Blunt, due à Jean Bullant. De 1552 à 1562, Bullant construit un pont-galerie dont la façade sur la basse-cour et son portail d'entrés sont attribués à Jean Goujon (vers 1510-1566). Seuls les murs extérieurs du château médiéval sont conservés. En 1609, Henri II de Montmorency hérite du château ; après sa décapitation en 1636, ses biens sont remis au prince de Condé. Entre 1653 et 1752, la terre de Fère est abandonnée à des fermiers généraux. Au 18e siècle, le château fait partie de la dot de Louise Henriette de Bourbon-Conti qui épouse Philippe Egalité. Des travaux sont réalisés dans le château avant que finalement ne soit décidée sa démolition en 1769. Elle commence effectivement en 1779. L'édifice porte la date de 1539.
description Le château est composé d'une basse-cour et d'une motte semi-artificielle parementée (quelques éléments sont encore en place) toutes deux reliées par un pont galerie construit à la Renaissance sans doute en remplacement d'un pont en bois. La basse-cour de plan trapézoïdal est située à l'est de la motte. La galerie Renaissance est montée sur de hautes arcades lancées dans la fosse qui entoure la motte. le château lui-même est aujourd'hui en ruine. Il est construit sur un plan en polygone régulier, sept tours circulaires sont reliées par sept courtines dont une est percée d'un châtelet d'entrée composé de deux massifs terminés en pointe. Chacune des tours s'élève sur une base en pierre calcaire équarrie surmontée d'assises de pierre placées en épis. Elles s'élèvent ensuite en pierre de moyen appareil. Cet appareil est aussi utilisé pour les courtines. Le château est entouré d'une enceinte à neuf courtines et sept tours. L'aménagement intérieur a complètement disparu.
étages rez-de-chaussée ; 1 étage carré
escaliers escalier dans-oeuvre : escalier de distribution ; escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours
gros-oeuvre calcaire ; appareil mixte
couvrement voûte d'ogives ; voûte en berceau plein-cintre
décor sculpture
représentation ornement architectural ; acanthe ; palme ; rinceau ; ove ; homme : en buste
état vestiges
propriété propriété publique ; propriété privée
protection MH 1862 : classé MH ; 1994/04/18 : inscrit MH
  Liste de 1862 : motte et ruines du château classées. Inscription du 18 avril 1994 : basse-cour.
type d'étude enquête thématique régionale (le gothique en Picardie)
rédacteur(s) Isnard Isabelle
référence IA02001555
  © Inventaire général
enquête 1997
date versement 2007/09/13
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA02001555):REF)
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0