Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 82

  Monuments historiques
édifice / site Ancienne église castrale Sainte-Agathe et vestiges du château de Sabran
localisation Languedoc-Roussillon ; Gard ; Sabran
dénomination château ; chapelle
époque de construction Moyen Age
historique Mentionné dès le XIe siècle, le château de Sabran appartenait alors à une famille de l’entourage des comtes de Toulouse. Le fief fut cependant divisé au XIIIe siècle pour devenir une co-seigneurie. Assiégé par les protestants en 1573, et peut-être détruit en partie à la suite, le château de Sabran fut démantelé sous Louis XIII. Resté propriété de la famille Nicolay, il fut vendu à l’état de ruine, entre 1861 et 1894, à Elzéar-Charles-Antoine de Sabran-Pontevès. Plusieurs tours castrales, en partie ruinées, datables de la fin du XIIe ou du XIIIe siècle, subsistent au nord du site : la tour nord, haute encore de 15 m ; la tour nord-est, dite des latrines ; la tour sud, avec une citerne en sous-sol ; la tour ouest surmontée en 1860 d’une statue de la vierge. Au sud, la chapelle castrale, modifiée à plusieurs reprises, laisse entrevoir des parties et un plan médiévaux.
propriété propriété privée
protection MH 2016/09/15 : inscrit MH
  En totalité, l’ancienne église castrale ainsi que les vestiges du château et de ses enceintes avec le sol de leurs parcelles (cad. AZ 90, 93, 216) ainsi que le sol des parcelles voisines (cad. AZ 91, 94, 95, 169, 214, 215) : inscription par arrêté du 15 septembre 2016
type d'étude recensement immeubles MH
référence PA30000124
  © Monuments historiques
date versement 2017/07/06
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-900] [901-1000] [1001-1100] [1101-1200] [1201-1300] [1301-1400] [1401-1500] [1501-1600] [1601-1700] [1701-1800] [1801-1900] [1901-2000] [2001-2100] [2101-2200] [2201-2300] [2301-2400] [2401-2500] [2501-2600] [2601-2700] [2701-2800] [2801-2900] [2901-3000] [3001-3100] [3101-3200] [3201-3300] [3301-3400] [3401-3500] [3501-3600] [3601-3700] [3701-3800] [3801-3900] [3901-4000] [4001-4100] [4101-4200] [4201-4300] [4301-4400] [4401-4500] [4501-4600] [4601-4700] [4701-4800] [4801-4900] [4901-5000] [5001-5100] [5101-5200] [5201-5300] [5301-5400] [5401-5500] [5501-5600] [5601-5700] [5701-5800] [5801-5805]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((Languedoc-Roussillon) :LOCA )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0