Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 39

  Label XXe
édifice / site cave coopérative de Gallician
localisation Languedoc-Roussillon ; Gard ; Vauvert
lieu-dit Gallician
adresse 128 avenue des Costières
dénomination établissement vinicole
époque de construction 3e quart 20e siècle
année 1952
auteur(s) Floutier Henri (architecte)
historique Cave coopérative pilote, liée à la création de l' appellation d' origine Costières du Gard, la cave de Gallician, fondée en 1948, est réalisée par l' architecte Henri Floutier et mise en service seulement en 1952. Le bâtiment d' origine a été complété par 4 vaisseaux de chais transversaux cantonnés de grands chais longitudinaux, placés dans le prolongement des pavillons latéraux et 16 cuves cylindriques extérieures semi-enterrées en béton. La cave est toujours en activité en 2013 après l' absorption de la cave d' Aimargues en 2007 ; à l' intérieur, les équipements sont maintenus à la pointe du progrès technique.
description Henri Floutier a signé à Gallician une oeuvre originale qui se détache de tout ce qui a pu être réalisé jusqu' à cette date. Seuls les quais de réception laissent deviner la fonction du bâtiment. Il a conçu une cave double symétrique, composée de 2 pavillons monumentaux placés de part et d' autre d' un corps central plus bas qui abrite les bureaux et le magasin de vente. Les deux grands pavillons latéraux abritent chacun une salle de réception et de pressurage ; à l' avant, placés perpendiculairement et centrés sur la façade, de grands quais de réception sont protégés par de vastes auvents rectangulaires en béton soutenus par une rangée de colonnes axiales. A la verticalité des pavillons répondent les lignes horizontales des quais, en avancée dans la cour. Une série de pilastres divise la façade du corps central en 5 panneaux réguliers surmontés par une corniche lisse. Une série de fenêtres carrées, disposée sous la corniche, éclaire l' étage carré couvert d' un toit à longs-pans. Sous les baies de l' étage, le mur est revêtu d' un plaquis de galets dorés, provenant des Costières, disposés en arrêtes de poissons, rappelant l' architecture vernaculaire des Costières. Un bandeau courant surmonte les fenêtres du rez-de-chaussée et se poursuit, de part et d' autre, pour traverser les façades des pavillons. Les façades des pavillons sont composées sur un rythme ternaire ; une immense baie verticale occupe le panneau central, cantonnée de 2 pilastres qui coupent le bandeau sous la corniche. Cette baie, divisée par deux meneaux en béton, éclaire une grande cage d' escalier. De part et d' autre, 2 grands panneaux, simplement ajourés en partie basse par quelques baies, sont également revêtus de plaquis de galets disposés en arrêtes de poissons. Pour rompre la monotonie de ce dispositif, en raison de la grande hauteur des panneaux, deux registres de galets, posés en assises horizontales sur 5 rangs, subdivisent ces panneaux verticaux. Les larges corniches plates qui somment les murs masquent les toits à croupes des pavillons. Le logement de fonction occupe une petite maison placée sur le côté de la parcelle. Les chais de logement du vin sont installés à l' arrière : longitudinalement, dans le prolongement des pavillons et perpendiculairement entre les 2, créant une surface couverte considérable. Les derniers agrandissements se font avec des cuves rondes disposées en périphérie de la parcelle.
propriété propriété privée
type d'étude label XXe
rédacteur(s) Sauget Jean-Michel ; Wienin Michel ; Clier Josette
référence EA30000022
  © Monuments historiques
enquête 2013
date versement 2013/10/18
crédits photo Clier, Josette - © Monuments historiques
 
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-900] [901-1000] [1001-1100] [1101-1200] [1201-1300] [1301-1400] [1401-1500] [1501-1600] [1601-1700] [1701-1800] [1801-1900] [1901-2000] [2001-2100] [2101-2200] [2201-2300] [2301-2400] [2401-2500] [2501-2600] [2601-2700] [2701-2800] [2801-2900] [2901-3000] [3001-3100] [3101-3200] [3201-3300] [3301-3400] [3401-3500] [3501-3600] [3601-3700] [3701-3800] [3801-3900] [3901-4000] [4001-4100] [4101-4200] [4201-4300] [4301-4400] [4401-4500] [4501-4600] [4601-4700] [4701-4800] [4801-4900] [4901-5000] [5001-5100] [5101-5200] [5201-5300] [5301-5400] [5401-5500] [5501-5600] [5601-5700] [5701-5800] [5801-5805]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((Languedoc-Roussillon) :LOCA )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0