Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 58

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site lotissement concerté de l'association syndicale de reconstruction de la Prairie d'Athis
localisation Ile-de-France ; Essonne ; Athis-Mons
aire d'étude Athis-Mons
lieu-dit Athis-Val
adresse avenue du 18 Avril
dénomination lotissement concerté
édifice contenant quartier dit quartier d'Athis-Val reconstruit
4
époque de construction 3e quart 20e siècle
année 1949
auteur(s) Aubert Louis (architecte) ; Binet Paul (architecte) ; Bonnet Pascal (architecte) ; Coupa Charles (architecte) ; Dameron (architecte) ; Durand (architecte) ; Faine Maurice (architecte) ; Gueudet (entrepreneur) ; Hardel Jean (architecte) ; Mendelssohn Léo (architecte) ; Petit Raymond (architecte) ; Rouquet (architecte) ; Sommaire André (architecte) ; Tacher René (architecte) ; Thivier Jacques (architecte)
historique Groupe de 57 pavillons construits par l'ASR de la Prairie d'Athis (dont les statuts datent du 18 décembre 1947) pour 50 sinistrés expropriés par suite de l'extension de l'emprise de la SNCF et regroupés dans la zone de compensation de la Prairie, zone jusque-là insalubre mais rendue habitable par la réalisation d'importants remblais. La conception d'ensemble est due à l'architecte de groupe Jean Hardel, assisté d'une douzaine de collaborateurs, sous la direction de l'architecte en chef Léo Mendelssohn. L'objectif est de réaliser "en traditionnel" un mode de construction économique à partir d'une étude normalisée. Implantés de part et d'autre de la nouvelle avenue de l'Orge (avenue du 18 Avril) , les pavillons, pour la plupart jumelés, sont construits en pierre de taille prétaillée fournie par l'entreprise Cullot de Reims, sur des fondations exceptionnelles rendues nécessaires par la nature du sol (argile inondée et trous de bombes). Commencé le 15 novembre 1948, le chantier s'achève en 1956 après réception provisoire en octobre 1950.
description Les pavillons, presque tous jumelés, sont répartis en 3 types A, B, C de 2 à 5 pièces, en rez-de-chaussée ou élevés d'un étage, sur sous-sol comportant un garage. La pierre de taille provient du banc royal de Billy-sur-Aisne, près de Reims.
étages sous-sol ; en rez-de-chaussée ; 1 étage carré
gros-oeuvre calcaire ; pierre de taille
couverture (type) toit à longs pans
couverture (matériau) tuile mécanique
propriété propriété privée
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Blanc Brigitte
référence IA91000482
  © Inventaire général
enquête 2001
date versement 2005/04/19
date mise à jour 2006/06/13
crédits photo Ayrault, Philippe - © Inventaire général, ADAGP
 
dossier en ligne
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-900] [901-1000] [1001-1100] [1101-1200] [1201-1300] [1301-1400] [1401-1500] [1501-1506]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((Essonne) :LOCA )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0