Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 22

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site mairie
localisation Ile-de-France ; Essonne ; Arpajon
aire d'étude Arpajon
adresse Grande Rue 70
hydrographie l'Orge ; la Rémarde
dénomination mairie
objets mobiliers
époque de construction 4e quart 19e siècle
année 1868
auteur(s) Laroche Jules (architecte)
historique La première mairie d'Arpajon était située dans une maison sise au 4, place du Marché, à l'angle de la rue Raspail, siège de l'ancien bailliage ; en l'an 11 cette maison, devenue la propriété du sieur Léger, aubergiste à Etampes, fut acquise par la municipalité, locataire depuis la Révolution, pour une somme de 6500 F. En 1864, dans l'attente d'une nouvelle construction, la ville vota des travaux d'amélioration (non exécutés) pour cet édifice vétuste et exigu. La reconstruction fit l'objet de plusieurs délibérations jusqu'en 1868 où elle commença place du Pont de l'Orge, propriété communale, au confluent de l'Orge et de la Remarde. Le choix de cet emplacement fit l'objet d'une enquête publique, une partie des habitants protestant contre la transformation d'un site considéré comme le principal ornement de la ville. Le plan fut dressé par Jules Laroche, architecte de l'arrondissement et auteur de la sous-préfecture et du tribunal de Corbeil, assisté de M. Gagnepain, architecte de la ville de Paris, et adopté par le conseil municipal dans sa séance du 13 novembre 1866. Le devis de la construction, confiée à l'entrepreneur Goumy d'Arpajon, s'éleva à 80 000 F ; la réception définitive des travaux eut lieu le 11 janvier 1870. Le bâtiment abritait aussi la justice de paix.
description Un avant-corps encadré de pilastres fait saillie sur la façade principale ; il est percé au 1er étage d'une fenêtre en plein-cintre et est couronné par un pavillon central qui abrite l'édicule de l'horloge au-dessus d'un fronton entrecoupé. Les autres fenêtres sont rectangulaires. Un perron de 7 marches donne accès au rez-de-chaussée surélevé.
étages rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble ; étage de soubassement
gros-oeuvre meulière ; calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit
couverture (type) toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon
couverture (matériau) ardoise
propriété propriété de la commune
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Blanc Brigitte
référence IA91000326
  © Inventaire général
enquête 1998
date versement 2001/01/26
date mise à jour 2007/07/27
dossier en ligne
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-900] [901-1000] [1001-1100] [1101-1200] [1201-1300] [1301-1400] [1401-1500] [1501-1506]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((Essonne) :LOCA )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0