Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 52

  Monuments historiques
édifice / site Fort d'Enet
localisation Poitou-Charentes ; Charente-Maritime ; Fouras
dénomination fort
époque de construction 19e siècle
année 1811
historique Site fortifié dès le Moyen Age, de façon très ponctuelle, pour défendre soit des villes, soit l'estuaire de la Charente. Cette situation se poursuit jusqu'au début du 17e siècle, époque à laquelle sont élevées quelques fortifications pour contrôler le trafic du sel ou surveiller les agissements des Hugenots rochelais. Après la création de l'Arsenal de Rochefort (1666), installation de nombreux forts et batteries pour en défendre l'accès entre 1670 et 1850. Le premier projet d'un fort sur l'îlot d'Enet remonte à 1763. Il traduit la volonté de renforcer la défense de l'estuaire de la Charente et de la rade de Rochefort, suite au désastre de 1757. Après un premier plan en 1801, abandonné en raison de la priorité donnée à la construction du fort Boyard, la réalisation du fort d'Enet est entreprise en 1810. Il s'agit d'une version réduite à la défense minimale. Ce premier fort, déjà en demi-cercle fermé à l'est par un mur en éperon, est rudimentaire, la défense ne s'effectuant qu'à partir d'une plate-forme sur terrassement. Le seul élément à avoir subsisté de cette campagne est une belle poudrière au milieu de la cour intérieure. De 1848 à 1850, le génie décide d'ajouter un niveau de feux au fort. Seize casemates en pierre, voûtées de berceaux, sont bâties contre la courtine demi-circulaire. Après des tirs effectués en 1863 et qui détruisirent la partie sud de la muraille, les réparations ont lieu en 1887-1888 et correspondent avec la dernière grande campagne de réorganisation du fort. La plupart des casemates accolées à la courtine sont démolies et remplacées par un bâtiment rectangulaire, enterré sous des remblais à peu près au centre du fort et composé de plusieurs casemates voûtées qui servent à la fois de logement et de magasins à poudre. Ce bâtiment est recouvert d'une épaisse couche de béton de ciment non armé. Cette campagne de la fin du 19e siècle donne sa physionomie actuelle au fort, mise à part une modernisation des plates-formes de tir en 1905.
propriété propriété d'une société privée
protection MH 1994/12/19 : inscrit MH
  Fort (cad. AA 1) : inscription par arrêté du 19 décembre 1994
type d'étude recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00132807
  © Monuments historiques, 1994
date versement 1996/04/16
date mise à jour 2015/10/13
Contact service producteur
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((fort) :DENO )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0