Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 97

  Monuments historiques
édifice / site Cathédrale Notre-Dame
localisation Rhône-Alpes ; Isère ; Grenoble
dénomination cathédrale
objets mobiliers
époque de construction 9e siècle ; 16e siècle
historique La cathédrale a été élevée sur un ancien îlot urbain des 2e et 3e siècles. Au 4e siècle, les premiers édifices d'une communauté chrétienne se structurent. En 381, un premier évêque, Domninus de Grenoble, est mentionné lors du concile d'Aquilée. Dès cette époque furent accolées les églises Notre-Dame et une première église Saint-Hugues, montrant l'importance de l'activité du siège épiscopal. Près d'un siècle plus tard, l'ensemble du groupe cathédral acquiert son espace définitif tandis que les bâtiments continuent d'évoluer. La cathédrale romane fait l'objet d'une importante reconstruction au 13e siècle. Cette campagne de travaux qui touche tout l'îlot épiscopal se fait dans un contexte lié à la rivalité entre les comtes d'Albon et les archevêques. La construction de l'église Saint-Laurent par les comtes est contemporaine de ces travaux. Le cloître se trouvait, comme l'essentiel des bâtiments conventuels, accolé au bas-côté sud de la cathédrale. Son plan abouti aurait été fixé au 13e siècle. A la période romane, il semble presque certain qu'un niveau supérieur existait. Les bâtiments autour du cloître étaient donc sur deux niveaux, abritant un réfectoire et un dortoir. Au 15e siècle, un second bas-côté a été construit pour la cathédrale. Au siècle suivant, l'adjonction des chapelles privées détruit définitivement l'aile nord du cloître. Au 19e siècle, la construction d'immeubles neufs fait disparaître les ailes sud et ouest. De l'aile orientale du cloître ne subsiste que la galerie en rez-de-chaussée, formée de quatre travées et d'une demi-travée en retour de l'aile sud. La partie dite du " jardin ", située au nord et à l'est du groupe de bâtiments, contient les restes des anciens remparts et contenait des maçonneries d'anciens bâtiments ainsi que les fosses à détritus.
propriété propriété de l'Etat ; propriété du conseil général ; propriété de la commune ; propriété d'une association diocésaine
protection MH 1862 : classé MH ; 2013/06/12 : inscrit MH
  La cathédrale : classement par liste de 1862 - Groupe constitué autour de la cathédrale : les parties restantes du cloître (aile est et sud-est), sa cour et la parcelle sur laquelle elles se trouvent cadastrée BV 7, lot n° 2 sis place des Tilleuls ; le jardin de la cathédrale et de l'ancien évêché constitué de ses vestiges archéologiques et des parcelles cadastrées BV 3, sise rue du Fer-à-Cheval, BV4 et BV 109 sise 2, rue Très-Cloître : inscription par arrêté du 12 juin 2013
visite utilisation cultuelle
type d'étude recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00117178
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/12/03
date mise à jour 2005/10/20
crédits photo Enlart, Camille (historien) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-197]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((cathédrale) :DENO )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0