Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 73

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site maison de villégiature, dite Villa Santo Sospir
localisation Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-Maritimes ; Saint-Jean-Cap-Ferrat
aire d'étude Villefranche-sur-Mer
lieu-dit Phare (le)
adresse 14 avenue Jean-Cocteau
dénomination maison
parties non étudiées atelier ; conciergerie ; jardin d'agrément ; plage artificielle ; bassin
époque de construction 2e quart 20e siècle
siècle détail 3e quart 20e siècle
année 1950
auteur(s) Cocteau Jean (peintre) ; Lorenzi Henri (architecte)
personnalité(s) Housez Martial (?, commanditaire)
historique La villa, l'atelier et la conciergerie sont construits dans un style néo-régionaliste entre 1931 et 1935, par un architecte inconnu, pour Martial Housez (?). La villa est achetée en 1950 par Francine Weisweiller (Paris). Jean Cocteau, rencontré sur le tournage du film "Les Enfants terribles", y est invité par la propriétaire en 1950. Pendant son séjour de six mois, il "tatoue" les murs du salon, des chambres, des couloirs, de l'escalier, ainsi que les portes, et réalise le décor en mosaïque du patio. En 1952 une partie de la propriété, au sud de la parcelle, est morcelée puis vendue. En 1965 l'architecte Henri Lorenzi de Beaulieu-sur-Mer projette la création d'un boudoir avec cabinet de toilette et w.-c., dans l'angle sud-est du rez-de-chaussée de la villa. Sa réalisation ne correspond pas au projet. Vers 1985 ou 1990 certaines peintures ont été restaurées à la demande de Christian Dermit, propriétaire. En 1991 une partie de la propriété est lotie.
description La villa a un plan composite avec un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé. Le corps principal, couvert par un toit à longs pans, est flanqué d'une tour circulaire simulant un pigeonnier, couverte par un toit conique (nord-est). La façade ouest a des travées régulières. L'entrée, à l'est, est précédée d'un patio percé sur trois côtés par des arcs en plein cintre. La porte d'entrée, située dans l'axe du patio, ouvre sur un couloir transversal qui distribue un salon avec salle à manger ouvert sur une terrasse couverte par une pergola (ouest) , une cuisine avec buanderie aménagées dans la tour et une chambre avec salle de bains ouverte sur une loggia (aile sud). L'accès à l'étage de soubassement s'effectue par deux escaliers intérieurs en équerre. Un escalier de service situé dans la tour dessert les chambres du personnel, une cave et la chaufferie. Un escalier de maîtres, situé à l'extrémité sud du couloir d'entrée partiellement voûté en berceau, dessert trois chambres et deux salles de bains, ouvertes sur un portique couvert par une terrasse d'agrément (ouest). A l'intérieur les murs de la villa sont entièrement peints à l'exception de ceux de la salle à manger qui sont tapissés de bambous, de ceux des communs et des sanitaires. Le jardin irrégulier, organisé en terrasses, est planté d'essences régionales. L'accès à la plage artificielle, équipée d'un plongeoir, s'effectue depuis le jardin par une succession d'escaliers isolés. Un bassin octogonal est aménagé au croisement de deux allées pavées, dans le prolongement du portique.
élévation élévation à travées ; jardin en terrasses
étages étage de soubassement ; en rez-de-chaussée surélevé
escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en équerre, en maçonnerie ; escalier intérieur : escalier droit : suspendu ; escalier isolé : en maçonnerie
gros-oeuvre maçonnerie ; moellon ; enduit partiel
couverture (type) toit à longs pans ; croupe ; toit conique ; terrasse
couverture (matériau) tuile creuse ; ciment en couverture
couvrement voûte en berceau
décor peinture ; mosaïque
représentation sujet mythologique, ornement ; ornement : représentation humaine : tête
  Le décor peint : les murs des pièces et des couloirs sont ornés de scènes mythologiques, les vantaux des portes de visages stylisés, les plafonds d'aplats coloriés simplement animés de traits pour les harmoniser avec l'ensemble. Le décor en mosaïque, réalisé dans l'axe de la porte d'entrée, représente un cercle constitué par deux têtes affrontées, encadré par deux lignes sinueuses.
typologie plan-masse composite ; volumétrie composite ; élévation avec axe ; caractère régionaliste niçois
propriété propriété privée
protection MH 1995/05/05 : inscrit MH
type d'étude recensement du patrimoine balnéaire
rédacteur(s) Del Rosso Laurent
référence IA06001015
  © Inventaire général, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ; © Conseil général des Alpes-Maritimes
enquête 1999
date versement 2008/11/20
service producteur Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-841]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((peintre) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0