Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 73

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site église paroissiale Saint-Audoën.
localisation Bretagne ; Finistère ; Rosnoën
aire d'étude Faou (Le)
dénomination église paroissiale
parties non étudiées enclos ; cimetière ; croix de cimetière ; ossuaire ; monument aux morts
éléments remarquables porche
objets mobiliers
époque de construction 2e moitié 16e siècle ; 4e quart 17e siècle
siècle détail milieu 17e siècle ; 1er quart 18e siècle ; 4e quart 19e siècle
année 1550 ; 1648 ; 1650 ; 1669 ; 1700 ; 1722
auteur(s) Thomas Sébastien (maître maçon) ; Favennec (architecte) ; Dantec Yves (tailleur de pierre) ; Mocaër Yves (tailleur de pierre) ; Pouliquen Jacques (tailleur de pierre) ; Omnes Yves (charpentier) ; Salaün Henri (tailleur de pierre) ; Salaün Louis (tailleur de pierre) ; Colin (charpentier) ; Costiou Pierre (charpentier) ; Doré Roland (sculpteur) ; Boyer Jules (architecte) ; Le Naour (entrepreneur)
historique D'un premier édifice construit entre 1550 et 1604 subsistent, en partie, le chevet et quelques pierres de remploi. Travaux sur la charpente du choeur exécutés en 1650 par Yves Omnès, charpentier. Campagne de construction décisive entre 1669 et 1674 suivie de la mise en place de nouveaux retables et de peintures monumentales. Ossuaire 2e moitié 17e siècle. Inspiré du recueil d'architecture de Philibert Delorme, le porche, conçu et probablement en grande partie construit vers 1674, est achevé en 1714 ; travaux dirigés par maître Favennec architecteur et exécutés par Yves Dantec, Yves Mocaer, Jacques Pouliquen, Henri et Louis Salaün, tailleurs de pierre. Sacristie datée 1722. Les travaux de restauration, largement financés par la famille Le Saulx de Toulancoat et exécutés par l'entrepreneur Le Naour d'après le projet de l'architecte Jules Boyer entre 1889 et 1891, affectent la partie ouest du transept, deux piliers de la nef, la charpente et l'ensemble des baies des bas-côtés transformées en fenêtres-hautes passantes en lucarnes. Une statue de la Vierge à l'Enfant exécutée en 1648 par le sculpteur Roland Doré pour le calvaire du village est conservée dans une niche de la façade ouest. l'ancien enclos avec cimetière, ossuaire, portail et croix a été supprimé en 1925. Le monument aux morts, érigé après la Première Guerre mondiale, est encadré de piliers portant des statues géminées (Vierge et évêque, saint Jean et saint Barthélemy) provenant du calvaire de Roland Doré ainsi qu'une statue d'évêque qui ornait un des piliers du portail est de l'ancien cimetière.
description Un escalier droit en pierre donne accès à un escalier en vis sans jour en pierre qui dessert la plate-forme du clocher. Les fenêtres-hautes passantes en lucarne des bas-côtés sont en granite. Le kersantite est utilisé pour les parties sculptées du porche.
plan plan en croix latine
escaliers escalier dans-oeuvre ; escalier droit ; escalier en vis sans jour
gros-oeuvre kersantite ; granite ; microdiorite quartzique ; pierre de taille ; appareil mixte ; appareil à assises alternées ; grand appareil
couverture (type) toit à longs pans ; noue ; flèche en maçonnerie
couverture (matériau) ardoise
couvrement lambris de couvrement
décor sculpture
représentation armoiries
  armes sculptées (du Parc ou du Faou) , support : partie supérieure du clocher ; saint Barthélemy, Vierge, saint Jean, Vierge de Pitié, saint évêque, support : monument aux morts ; Vierge à l'Enfant, support : façade ouest
typologie église à chevet Beaumanoir, clocher cornouaillais
état restauré
propriété propriété publique ; propriété de la commune
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Douard Christel
référence IA29000008
  © Inventaire général
enquête 1995
date versement 1998/08/25
date mise à jour 2008/06/23
dossier en ligne
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Bretagne - Service chargé de l'inventaire
Hôtel de Blossac - 6, rue du Chapitre 35044 Rennes Cedex - 02.99.29.67.67
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-449]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((maître maçon) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0