Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 48

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site hôpital Saint-Pierre, actuellement Maison régionale des arts de la table
localisation Bourgogne ; Côte-d'Or ; Arnay-le-Duc
aire d'étude Bourgogne
adresse rue Saint-Jacques
hydrographie Arroux (l')
dénomination hôpital
objets mobiliers
époque de construction 4e quart 17e siècle ; 3e quart 18e siècle ; 3e quart 19e siècle
année 1692 ; 1693 ; 1774 ; 1873
auteur(s) Boitouzet François (architecte, entrepreneur) ; Janneau Gaspard (maître maçon) ; Boitouzet Claude (charpentier) ; Creusvaux François (conducteur de travaux)
historique L'hôpital Saint-Pierre fut édifié entre 1692 et 1700 pour remplacer le petit établissement qui, depuis le Moyen Age, accueillait les voyageurs. François Boitouset, d'Avallon, assura la conduite des travaux : les textes le désignent soit comme architecte soit comme entrepreneur. Un marché fut conclu le 30 décembre 1692 avec le maître maçon Gaspard Janneau, d'Autun. Le fils de François Boitouset, Claude, posa la charpente. La date 1693 gravée au-dessus de la porte d'entrée correspond au commencement des travaux. La mise en service des deux salles de malades n'eut vraisemblablement lieu qu'en 1699, après l'installation de l'autel. Précédé d'une grande cour et faisant face à la rue, l'hôpital se composait d'un corps de bâtiment principal flanqué de deux « pavillons » à peine saillants. La porte d'entrée principale ouvrait directement sur la chapelle flanquée de deux salles de malades, à droite celle des femmes, à gauche celle des hommes. Chaque salle disposait de six lits. Le pavillon qui flanquait la salle des femmes abritait le chauffoir des malades, au rez-de-chaussée, et à l'étage une chambre pour les malades payants et une salle réservée aux réunions des administrateurs. Le pavillon en pendant, à gauche de la salle des hommes, comprenait la cuisine et le réfectoire des soeurs hospitalières, au rez-de-chaussée, et leur dortoir à l'étage. Un vieux corps de logis, en bordure de rue, à droite du portail, avait été conservé : il s'y trouvait, au rez-de-chaussée, l'apothicairerie et le four à pain, et à l'étage le logis du chapelain. En 1774, ce corps de logis fut démoli pour permettre la construction d'un pavillon. Vers 1810, le chauffoir fut réaménagé pour servir à l'hébergement des militaires malades de passage : afin de garantir la séparation des sexes, il fallut inverser le dispositif, c'est-à-dire transférer la salle des femmes malades à côté de la cuisine, les hommes prenant leur place à côté de la salle des militaires. En 1873, la chapelle fut agrandie d'après les plans et devis de François Creusvaux, conducteur des Ponts et Chaussées : la construction d'un choeur hors-oeuvre, à abside à trois pans, permit de libérer l'espace entre les deux salles de malades. En 1977, l'hôpital fut transféré dans les bâtiments de l'ancien couvent des capucins : l'hôpital désaffecté abrite, depuis 1981, la Maison régionale des arts de la table.
description La cour est accessible depuis la rue par un large portail en fer forgé accosté de portes piétonnes ; des pots-à-feu ornent les piliers du portail. Dans l'axe s'élève le bâtiment principal, de plan symétrique, à deux avancées latérales sur les deux grandes élévations. Il comprend un étage carré et un comble à surcroît éclairé par des lucarnes à fronton-pignon. L'avant-corps central du bâtiment est couronné d'un fronton, il est surmonté d'un campanile en charpente couvert d'un toit à l'impériale. Sa porte d'entrée, en anse-de-panier, est inscrite dans un encadrement architecturé dont le fronton est interrompu par une niche. Au centre de la façade postérieure, l'abside de la chapelle est couverte d'une croupe à trois pans en ardoise. Le pavillon construit en bordure de rue, à droite du portail, comprend un sous-sol, un étage carré et un comble dont les fenêtres oblongues sont percées dans le surcroît. A l'arrière du bâtiment principal se trouvent l'ancien cimetière des hospitalières et les dépendances.
plan plan rectangulaire symétrique
élévation élévation ordonnancée
étages sous-sol ; 1 étage carré ; comble à surcroît
gros-oeuvre calcaire ; moellon ; enduit
couverture (type) toit à longs pans brisés ; croupe brisée ; croupe polygonale ; toit en pavillon ; toit à l'impériale
couverture (matériau) tuile plate ; ardoise
décor ferronnerie ; sculpture
état désaffecté
propriété propriété d'un établissement public
protection MH 1981/12/08 : inscrit MH
  portail et sa grille ; façades et toiture de la conciergerie, l'hôpital et le colombier ; inscription par arrêté du 8 décembre 1981.
type d'étude enquête thématique régionale (patrimoine hospitalier)
rédacteur(s) Hugonnet-Berger Claudine
référence IA21004496
  © Région Bourgogne - Inventaire général
enquête 2002
date versement 2011/06/15
crédits photo Barbe-Richaud, Pierre-Marie - © Région Bourgogne - Inventaire général
 
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-451]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((maître maçon) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0