Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 100

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site église paroissiale Saint-Michel
localisation Corse ; Corse-du-Sud ; Pastricciola
aire d'étude Cruzini-Cinarca
lieu-dit San Michele
dénomination église paroissiale
objets mobiliers
époque de construction 1ère moitié 18e siècle (?) ; 2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle
année 1863
auteur(s) Brandizi Jean-Noël (architecte) ; Gagini Pierre (maître maçon) ; Giorgi Charles (architecte) ; Leca Laurent (maître maçon) ; Sépulcre Gustave-Mario (peintre)
historique Figurant sur le Plan terrier dressé en 1788 et pouvant dater de la 1ère moitié du 18e siècle, l'église Saint-Michel est en mauvais état en octobre 1825. Le 20 avril 1832 une grande partie de l’édifice s’effondre. Jean-Noël Brandizi, maître architecte (sic) , établit alors un devis s’élevant à 1436 francs et comprenant la reprise des murs et la construction de la toiture. Les travaux débutent le 1er mai et sont interrompus au mois d’août faute de ressources. En octobre, le maire et le conseil de fabrique demandent au préfet un secours de 1070 francs, somme nécessaire « pour construire les colonnes, les arches et le toit de l’église » (A.D.2A : 4 V 19). Les travaux reprennent en mai 1833 sous la direction de Pierre Gagini, maître maçon de Milan, au lendemain de l'octroi d'un secours de 100 francs par le ministère de la Justice et des Cultes (A.D.2A : 2 O 204/5). En 1834, une tempête endommage à nouveau sérieusement la toiture. En juillet 1844 Laurent Leca, maître maçon à Pastricciola, estime à la somme de 4304 francs les travaux nécessaires à l’achèvement de l’édifice qui n’est couvert qu’au tiers de sa surface (A.D.2A : 4 V 19). En février 1846 les travaux ne semblent pas avoir beaucoup avancés puisque qu’il faut « réparer les murs, la voûte et les autels » (A.D.2A : 4 V 7). En novembre 1852 l’état de l’église n’est pas plus satisfaisant, la voûte menace de s’écrouler, elle ne possède toujours pas de maître-autel, est « dépourvue de pavé et sa couverture réclame la plus urgente des réparations » (A.D.2A : 2 O 204/5). Les travaux ont vraisemblablement dû se poursuivre jusqu’en 1863, date de la réalisation du maître-autel comme le rappelle la date portée sur le retable. Dans les années 1990, le peintre Gustave-Mario Sépulcre décorera la voûte du choeur. En mai 1902 l’architecte Charles Giorgi établit un projet de construction d’un clocher (A.D.2A : 2 O 204/5) dont les travaux semblent avoir débutés au début du 20e siècle pour ne s’achever qu’au cours du dernier quart du siècle. Sans adopter exactement la modénature originelle, ni sa couverture, il n’en garde pas moins les proportions prévues par Giorgi.
description Edifice de plan allongé, à chevet plat, formé d'une nef à vaisseau et à chapelles latérales voûtés en berceau plein-cintre à lunettes. Choeur voûté d'arêtes. Présence d'une tour-clocher à la chambre des cloches à baies libres cintrées, sommée d'un pyramidion.
plan plan allongé
étages 1 vaisseau
gros-oeuvre granite ; moellon ; enduit
couverture (type) toit à longs pans
couverture (matériau) tuile creuse mécanique
couvrement voûte en berceau plein-cintre ; à lunettes ; voûte d'arêtes
décor peinture
représentation ange ; saint Michel ; ornement géométrique ; Nativité ; Baptême du Christ ; Vierge de Pitié ; Résurrection du Christ
état remanié
propriété propriété de la commune
type d'étude inventaire préliminaire
rédacteur(s) Bernard Guillaume ; Fideli Marie-Antoinette
référence IA2A001891
  © Inventaire général ; © Collectivité Territoriale de Corse
enquête 2009
date versement 2009/12/04
crédits photo Bernard, Guillaume - © Collectivité Territoriale de Corse
 
service producteur Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine
Villa Ripert - 1, cours Général Leclerc - 20000 Ajaccio - 04.95.10.98.22/04.95.10.98.23
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-449]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((maître maçon) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0