Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 60

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site citadelle.
localisation Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence ; Seyne
aire d'étude Alpes-de-Haute-Provence
dénomination citadelle
parties non étudiées enceinte ; corps de garde ; citerne ; caserne ; casemate ; fossé ; ouvrage extérieur ; pont
éléments remarquables tour ; bastion
époque de construction limite 17e siècle 18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle
auteur(s) Richerand (ingénieur militaire)
historique Une grosse tour rectangulaire existe depuis le Moyen Age ; certains font remonter son origine aux environs de 1220. Lors des guerres de la ligue d'Augsbourg, face à la menace que représente le duc de Savoie, on entreprend le renforcement des fortificatons des Alpes. En 1692, l'ingénieur Creuzet de Richerand présente le projet, approuvé par Vauban, d'une citadelle englobant la sus-dite tour. L'ouvrage est construit de 1693 à 1705. D'autres projets sont élaborés au cours du 18e siècle mais n'aboutissent pas. Après 1817, des travaux de fortification sont réalisés. La grosse tour est restructurée, la porte de la citadelle est reconstruite, des "casemates à feux de revers" reliées à l'enceinte par une double caponnière sont construites. Entre 1830 et 1840, on organise un ouvrage à cornes dans le front sud-est par la construction de deux demi-bastions casematés. La citadelle est vendue en 1907 et connaît une période d'abandon et de délabrement.
description L'enceinte de la citadelle s'inscrit dans un plan allongé et est disposé en plan incliné. Elle est flanquée de bastions. Les deux faces du front de tête sont composées de casemates percées dans l'escarpe. De là, une double caponnière conduit aux casemates à feux de revers percées dans le fossé. Le front opposé est organisé en ouvrage à cornes composé de deux demi-bastions reliés par une galerie. Cette partie est séparée du reste de la citadelle par une muraille en "queue d'hironde". La grande tour, de plan rectangulaire, est élevée sur trois étages reliés par un escalier tournant à volées droites et repos intermédiaire en charpente. Les deux niveaux inférieurs sont séparés par un plancher. Le premier étage est voûté en berceau terminé à chaque extrémité par une voûte en cul de four. L'étage supérieur est à ciel ouvert. La caserne est en ruine. Une citerne est installée dans un bastion. Une autre tour est élevée sur deux niveaux planchéiés, auxquels s'ajoute un sous-sol voûté en plein cintre. Un corps de garde est en rez-de-chaussée. L'entrée de l'ouvrage est précédée d'un pont.
étages en rez-de-chaussée ; 2 étages carrés ; sous-sol
escaliers escalier dans-oeuvre ; escalier tournant à retours avec jour ; en charpente
gros-oeuvre pierre ; moellon
couvrement voûte en berceau plein-cintre ; cul-de-four
typologie double caponnière
état mauvais état
protection MH 1978/08/23 : classé MH ; 1978/08/23 : inscrit MH
type d'étude enquête thématique régionale (architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur)
rédacteur(s) Truttmann P. ; Faure-Vincent D.
référence IA04000043
  © Inventaire général, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
enquête 1993
date versement 1999/09/22
date mise à jour 2011/05/27
crédits photo Roucaute, Gérard - © Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
 
service producteur Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-900] [901-1000] [1001-1100] [1101-1200] [1201-1300] [1301-1400] [1401-1500] [1501-1600] [1601-1700] [1701-1800] [1801-1900] [1901-2000] [2001-2100] [2101-2200] [2201-2300] [2301-2363]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((ingénieur) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0