Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 11

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Château fort des ducs de Guise
localisation Picardie ; Aisne ; Guise
aire d'étude Guise
adresse chemin de Ronde
destinations successives citadelle
dénomination château fort
parties étudiées jardin
parties non étudiées corps de garde ; donjon ; enceinte
partie(s) étudiée(s)
éléments remarquables bastion ; donjon ; ouvrage d'entrée
objets mobiliers
époque de construction limite 12e siècle 13e siècle ; milieu 16e siècle ; 4e quart 17e siècle
auteur(s) Mandon de Saint-Rémi François, ou : Saint-Rémi François Mandon de (ingénieur militaire) ; Le Prestre de Vauban Sébastien, ou : Vauban Sébastien Le Prestre de (ingénieur militaire) ; Rivière (ingénieur militaire)
personnalité(s) Guise Claude de Lorraine, duc de (commanditaire)
historique Le château des comtes de Vermandois, mentionné à la fin du 10e siècle, est agrandi par Jacques d'Avesnes au 12e siècle. Devenu forteresse royale en 1185, il fait l'objet d'importantes restautrations, et le donjon est probablement érigé à cette époque. La famille d'Anjou engage de considérables travaux sur le château au 15e siècle. A partir de 1540 environ, Claude de Lorraine, premier duc de Guise, puis son fils François transforment le castel séculaire en une des plus modernes citadelle d'Europe, première adaptation en France du système bastionnaire, sous la direction probable de l'ingénieur provençal François Mandon de Saint Remi, présent à Guise en 1537. En 1641, le château est confisqué à Henri II de Lorraine, duc de Guise, et devient une forteresse royale. Vauban, qui séjourne plusieurs fois à Guise en 1673 à la demande de Louis XIV, juge la place encore parfaitement digne d'intérêt et ordonne des travaux : sous la conduite de l'ingénieur Rivière, les ouvrages défensifs sont remaniés, les entrées dégagées et l'intérieur remblayé. Cependant, le fort de Guise ne joue plus aucun rôle militaire. En 1767, le donjon est restitué à Louis-Joseph de Bourbon, prince de Condé, en qualité de glèbe des fiefs relevant du duché de Guise : les vassaux y font foi et hommage et les titres du duché y sont conservés sous la garde d'un concierge. La Révolution française ruine la collégiale Saint-Gervais-Saint-Protais tandis que le fort, déclassé en 1881, est anéanti par les deux batailles de Guise en août 1914 et novembre 1917 qui ne laissent subsister que le donjon et l'enceinte de brique, ruinés. Le sauvetage du château est entrepris au lendemain de la seconde guerre mondiale par Maurice Duton, fondateur du Club du vieux manoir, et couronné en 1963 par le premier prix des "Chefs-d'oeuvre en péril ".
description Le donjon de brique sur soubassement de grès est voûté d'ogives au rez-de-chaussée ainsi qu'au 2e étage, qui était occupé par la chapelle Saint-Nicolas ; il a perdu les planchers de ses quatre étages et son toit conique en ardoise. L'enceinte de brique de forme triangulaire est toujours précédée à l'ouest de la demi-lune de secours (la demi-lune de terre ayant disparu) , dans laquelle ouvre la porte de Paris. Le mur est animé du bastion de la Charbonnière au sud, et de ceux du Cavalier, de la Haute Ville et de l'Alouette au nord. Le bastion de la Haute Ville est percé à l'est de la porte de la Ville dont la rampe d'accès, protégée au nord par le mur du saillant de la Poterne, relie le château à la ville (rue de la Citadelle). Les galeries des bastions sont voûtées d'ogives ou en berceau plein cintre, et certains escaliers sont couverts de voûtes à ressauts.
plan système bastionné
étages étage de soubassement ; 4 étages carrés
escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
gros-oeuvre grès ; brique
couvrement voûte d'ogives ; voûte en berceau plein-cintre
état mauvais état ; restauré
propriété propriété de la commune
protection MH 1924/07/22 : classé MH
  Le donjon seul est protégé.
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Fournis Frédéric
référence IA02000801
  © Inventaire général
enquête 1999
date versement 2002/01/10
date mise à jour 2011/07/26
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-800] [801-900] [901-1000] [1001-1100] [1101-1200] [1201-1300] [1301-1400] [1401-1500] [1501-1600] [1601-1700] [1701-1800] [1801-1900] [1901-2000] [2001-2100] [2101-2200] [2201-2300] [2301-2363]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((ingénieur) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0