Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 73

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Hôpital antituberculeux
localisation Poitou-Charentes ; Charente-Maritime ; La Rochelle
aire d'étude Rochelle centre (La)
adresse 10 rue des Corderies
dénomination hôpital
parties non étudiées dispensaire ; cour ; jardin
époque de construction 1ère moitié 20e siècle
auteur(s) Corbineau Pierre (architecte) ; Bunel Charles (architecte) ; Bonnet A fils (architecte paysagiste)
historique La fondation d'un hôpital antituberculeux est dûe à la générosité d'une personne privée, Mlle Melget, qui occupait en tant qu'usufritière l'hôtel du 32 place de Verdun (légué à la ville en nue propriété par le Dr Delarue) et qui décida en 1912 de consacrer sa fortune au soulagement des pauvres. Elle pensa tout d'abord créer un asile de vieillards dans l'îlot compris entre la place d'Armes, les allées du séminaire (rue des Ecoles) , la rue Rambaud et la petite rue Rambaud. Devant les réserves émises par les Hospices civils d'installer un tel asile dans un espace aussi restreint et fort éloigné de l'hôpital Saint-Louis, Mlle Melget consentit, dès le début de 1913, à la construction immédiate d'un institut antituberculeux, comprenant hôpital et dispensaire, dans un lieu plus approprié c'est-à-dire le bastion 7 désaffecté, situé au bout de la rue Thiers prolongée, en bordure est de la ville qui en était propriétaire avec les Hospices civils. La donatrice souhaitait un établissement de 40 lits au moins, avec chapelle de culte catholique et logement pour les soeurs. Ses propositions furent adoptées par le Conseil municipal le 21 avril 1913. En 1914, l'architecte Corbineau établissait un avant-projet avec devis auquel la guerre ne permis pas de donner suite. Ce projet est repris en 1922, conformément aux voeux de Mlle Melget. L'architecte de la ville, Bunel, dresse les plans en reprenant l'ensemble du projet de Corbineau : hôpital en U dont la partie centrale, en bordure de la rue, accueillerait au rez-de-chaussée les services généraux et la chapelle ; les deux ailes perpendiculaires, symétriques, à rez-de-chaussée et étage de même disposition, pouvant acceuillir chacune vingt malades, l'une étant réservée aux hommes, l'autre aux femmes. Les bâtiments destinés aux malades, orientés nord-sud, seraient protégés des vents du nord et du nord-est par la fortification elle-même qui dominait de 4 mètres le terre-plein qui serait planté d'arbres. C'est l'architecte paysagiste nantais, A. Bonnet fils, qui dessine l'aménagement des jardins. L'ouverture officielle de l'hôpital se fera en 1928. Dans les années (?) , un bâtiment est ajouté en bordure de la rue, entre l'hôpital et le dispensaire. Il est prolongé vers le sud dans les années 1960. Après la disparition du fléau de la tuberculose, les locaux qui n'étaient plus inclus dans le plan de restructuration de l'hôpital Saint-Louis, au début du 3e quart du 20e siècle, furent rasés au début des années 1990 pour l'aménagement d'un parking. Seul le bâtiment du dispensaire existe toujours.
description Bâtiment principal de plan en U constitué de trois corps, l'un en rez-de-chaussée et à toit à longs pans à une seule croupe en bordure de la rue, les deux autres perpendiculaires à chacune de ses extrémités, à un étage carré avec galerie au sud et toit à longs pans. Isolé au nord, le bâtiment du dispensaire, en rez-de-chaussée, a un toit à une seule croupe.
élévation élévation à travées
étages sous-sol ; 1 étage carré
escaliers escalier dans-oeuvre
gros-oeuvre calcaire ; moellon ; enduit (?)
couverture (type) toit à longs pans ; pignon couvert
couverture (matériau) ardoise
état vestiges
propriété propriété publique
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Mailles Dominique
référence IA17000354
  © Inventaire général
enquête 1999
date versement 2001/06/26
date mise à jour 2008/04/14
crédits photo Dagorn, A. - © Inventaire général, ADAGP
 
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire
102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-380]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((architecte paysagiste) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0