Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 49

  Monuments historiques
édifice / site Villa Ile-de-France ou villa Ephrussi-de-Rothschild
localisation Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-Maritimes ; Saint-Jean-Cap-Ferrat
adresse avenue Ephrussi-de-Rothschild
dénomination demeure
éléments protégés MH jardin ; bassin ; installation hydraulique ; statue ; fabrique de jardin
époque de construction 1er quart 20e siècle
année 1911
auteur(s) Messiah Aaron (architecte) ; Niermans Edouard (architecte) ; Duchêne Achille (architecte paysagiste) ; Peto Harold (architecte paysagiste) ; Tournaire Albert (architecte)
personnalité(s) Rothschild Béatrice de (maître d'ouvrage) ; Ephrussi Maurice (maître d'ouvrage)
historique Propriété située sur l'isthme rattachant le cap Ferrat à la côte, acquise en 1905 par Béatrice de Rothschild (1859-1934) , fille d'Alphonse de Rothschild, régent de la Banque de France, et épouse de Maurice Ephrussi. Disposant d'une immense fortune, elle fait construire, de 1911 à 1912 une villa de plan massé autour d'un patio central couvert. Enduite d'un crépi rose et blanc, et témoignant d'influences toscanes, lombardes, vénitiennes et espagnoles, ce palazzino italien est essentiellement l'oeuvre de sa commanditaire, mais celle-ci fait appel à de nombreux architectes, dont le parisien Edouard Niermans. L'architecte niçois Aaron Messiah est finalement le maître d'oeuvre des travaux. Le nom donné à la villa est celui d'un paquebot transatlantique sur lequel Béatrice de Rothschild avait voyagé. Les jardins de styles différents (espagnol, florentin, japonais, exotique, anglais et provençal) sont attribués aux architectes-paysagistes Achille Duchêne et Harold Peto. Léguée à l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France en 1934, la villa est ouverte au public en 1937. Quelques travaux y sont exécutés par le premier conservateur, l'architecte Albert Tournaire. Le musée rassemble les collections d'oeuvres d'art de Béatrice de Rothschild et de son mari, provenant de leurs propriétés parisienne et monégasque. La villa est un témoignage exceptionnel de la Belle Epoque.
propriété propriété privée
protection MH 1996/09/03 : classé MH
  La villa et ses jardins (cad. AB 45, 46) : classement par arrêté du 3 septembre 1996
visite ouvert au public
type d'étude recensement immeubles MH ; label XXe
documentation MAP
référence PA00125706
  © Monuments Historiques, 1993
date versement 1995/07/12
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Heller, Marc - © Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
 
Contact service producteur
autre dossier dossier d'inventaire
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-376]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((architecte paysagiste) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0