Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 5

  Monuments historiques
édifice / site Fort de Sennecey dit fort Junot
localisation Bourgogne ; Côte-d'Or ; Sennecey-lès-Dijon
dénomination fort
époque de construction 4e quart 19e siècle
année 1876
auteur(s) Séré de Rivières, général (maître d'oeuvre)
historique Après la guerre de 1870, l'annexion de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine, prive la France de la barrière naturelle des Vosges. La constitution d'un rideau défensif, présentée par le général Séré de Rivières, est adoptée par le gouvernement Thiers en 1873. En arrière de cette ligne, des places de deuxième catégorie constituent une deuxième ligne de défense, et servent au regroupement et à l'approvisionnement des armées du front. De 1874 à 1914, construction et armement de 166 forts, 43 petits ouvrages et 250 batteries. Les forts sont constitués d'un bâtiment ou casernement, desservi par une cour centrale. Le casernement comprend un ensemble de salles réparties sur un ou plusieurs niveaux. Ces salles sont généralement couvertes de voûtes en canonnière plein-cintre. L'ensemble, ceinturé par des fossés secs, est flanqué de caponnières. L'autonomie des forts, estimée à trois mois, est possible grâce à des magasins de vivres et à poudre, puits et citernes. Dijon, doit permettre de verrouiller le passage vers Paris et contrôler le massif du Morvan. Pour ces raisons, la ville fait partie des places fortes de première puis deuxième catégorie. Une ceinture de six forts, un réduit et une redoute, est édifiée. Les forts n'ont jamais servis à la défense, mais comme magasins de vivres et de munitions ou comme lieu de détention des prisonniers allemands.
propriété propriété d'une personne privée
protection MH 2007/02/12 : inscrit MH
  Le fort (cad. AD 268) : inscription par arrêté du 12 février 2007
type d'étude recensement immeubles MH
référence PA21000047
  © Monuments historiques
date versement 2008/06/12
date mise à jour 2015/09/22
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Requête ((Séré de Rivières) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0