Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 14

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Collégiale Saint-Martin, puis couvent des pères du Saint-Sacrement, puis externat Saint-Maurille, actuellement lycée Saint-Martin
localisation Pays de la Loire ; Maine-et-Loire ; Angers
aire d'étude Angers intra-muros
lieu-dit Centre-ville (quartier)
adresse 23 rue Saint-Martin ; 5 rue des Cloîtres Saint-Martin
destinations successives lycée
dénomination collégiale ; couvent ; école
parties non étudiées cour ; cimetière ; église ; bâtiment conventuel
éléments remarquables transept ; salle
époque de construction Haut Moyen Age ; 10e siècle ; 1ère moitié 11e siècle ; 2e moitié 12e siècle ; 1ère moitié 13e siècle ; 2e moitié 15e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
année 1470 ; 1708 ; 1867 ; 1893 ; 1913 ; 1924
auteur(s) Dussouchay René-Eugène (architecte) ; Beignet Auguste (architecte) ; Ruault Félix (architecte) ; Jamard Henri (architecte) ; Mester de Parajd Gabor (architecte des Monuments historiques)
historique Sur le site d'une première église probablement édifiée au 5e siècle et dédiée à Saint Martin vers le 9e ou 10e siècle, plusieurs campagnes de construction, des 6e au 10e siècles, ont été identifiées lors des études archéologiques menées depuis 1988. L'emprise de la nef à trois vaisseaux, les grands arcs, les murs de la croisée du transept ainsi que les murs des croisillons remontent vraisemblablement au 10e siècle. La coupole de croisée et les supports du clocher dateraient de la 1ère moitié du 11e siècle, sous l'impulsion du comte d'Anjou Foulque Nerra, fondateur du chapitre vers 1012-1029. Le choeur est rebâti en deux campagnes dans la seconde moitié du 12e siècle. L'étage supérieur du clocher pourrait également dater de cette dernière période. L'absidiole nord est reprise et prolongée au début du 13e siècle, sous le nom de chapelle des Anges. Dans la seconde moitié du 15e siècle, les murs de la nef et du transept sont exhaussés : les lambris de couvrement du transept, réalisés vers 1470 (datation par dendrochronologie) , portent les armes peintes de Yolande d'Aragon. La nef ruinée s'effondre en 1828 et, l'année suivante, l'étage supérieur du clocher est abattu. Inclus dans les bâtiments actuels du lycée, sont encore visibles principalement des vestiges de la salle du chapitre (11e siècle) et de la maison canoniale du petit cloître, qui porte la date 1708. Les pères du Saint-Sacrement acquièrent à partir de 1866 une partie de l'enclos : René-Eugène Dussouchay édifie une église entre 1867 et 1870. Expulsés en 1880, ils laissent place à l'externat Saint-Maurille qui augmente la propriété. Auguste Beignet construit les deux grands bâtiments de classes, celui du nord en 1893, celui du sud au début du 20e siècle. Une nouvelle porterie est conçue par Félix Ruault en 1913. Un autre bâtiment de classes au nord de la collégiale est dû à Henri Jamard en 1924, remanié en toiture en 1955. Le grand préau oriental date des mêmes années. L'église des pères est détruite en 1963. De 1991 à 2005, étude archéologique de la collégiale par le service départemental de l'archéologie et restauratin-restitution par l'architecte en chef des monuments historiques Gabor mester de Parajd.
plan plan en croix latine
élévation élévation ordonnancée ; élévation à travées
étages 3 vaisseaux ; sous-sol ; 2 étages carrés ; étage en surcroît
escaliers escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente ; escalier dans-oeuvre ; escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, suspendu
gros-oeuvre brique et pierre à assises alternées ; grès ; petit appareil ; tuffeau ; moyen appareil ; schiste ; moellon ; appareil mixte ; bossage
couverture (type) toit à longs pans ; toit en pavillon ; toit conique ; appentis ; croupe ; croupe polygonale ; croupe ronde ; pignon découvert ; pignon couvert ; noue ; terrasse
couverture (matériau) ardoise ; ciment en couverture
couvrement coupole ; voûte d'ogives ; voûte en berceau en anse-de-panier ; lambris de couvrement
décor peinture ; sculpture
représentation ornement géométrique, armoiries ; crochet
  Armes de Yolande d'Aragon, bandes décoratives héraldiques, support : lambris de couvrement du transept de la collégiale. Sujet : Armes de Yolande d'Aragon, bandes décoratives héraldiques, support : lambris de couvrement du transept de la collégiale. Sujet : chapiteaux à crochets, support : église des pères du Saint-Sacrement.
Décor peint et sculpté, ainsi que pavement de céramique de la collégiale : étudiés dans la base Palissy.
propriété propriété du département ; propriété de la région
protection MH 1928/01/21 : classé MH
  Collégiale Saint-Martin : classement par arrêté du 21 janvier 1928.
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Letellier-d'Espinose Dominique ; Biguet Olivier
référence IA49000804
  © Région Pays de la Loire - Inventaire général ; © Ville d'Angers
enquête 1982
date versement 2009/11/25
date mise à jour 2010/11/09
crédits photo Giraud, P. - © Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
 
Contact service producteur
service producteur Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42

Requête ((Beignet Auguste) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0