Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 4

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site monument commémoratif de Napoléon et de ses frères
localisation Corse ; Corse-du-Sud ; Ajaccio
aire d'étude Ajaccio 1er canton
adresse place du Général de Gaulle
dénomination monument
époque de construction 3e quart 19e siècle
année 1864
auteur(s) Viollet-le-Duc Eugène (architecte) ; Barye Antoine-Louis (sculpteur) ; Millet Aimé (sculpteur) ; Thomas Gabriel-Jules (sculpteur) ; Petit Jean-Claude (sculpteur) ; Dubray Vital-Gabriel (sculpteur) ; Maillet Jacques-Léonard (sculpteur) ; Thiébault frères (fondeur)
historique En 1862, la ville d'Ajaccio projette d'élever, par souscription publique, un monument à la gloire de Napoléon et de ses frères. L'architecte Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879) est chargé de concevoir ce monument. Les quatre frères de l'empereur seront regroupés autour de lui de manière à rappeler le concours qu'ils ont apporté à sa politique. Le grand homme au centre, à cheval, porterait les attributs du conquérant, la couronne de lauriers sur la tête et une Victoire ailée dans la main droite tandis que les princes recevraient les attributs des positions qu'ils avaient occupées sous l'Empire. Une question se pose alors : comment les vêtir ? Les convenances, l'effet monumental, pouvaient difficilement faire admettre les costumes du temps. C'est pourquoi le costume d'Imperator romain fut adopté pour l'empereur, et les princes, ses frères, furent togés en conservant d'ailleurs sous la toge les attributs qui les distinguent. Les rois Joseph et Louis portent le sceptre. Le prince Lucien est vêtu de la toge et tient un volumen comme pour rappeler sa magistrature. Le roi Jérôme, défenseur de l'empereur jusqu'à la dernière heure, en soldat, tient l'épée. Six sculpteurs contribuent à la création de ce monument. Antoine-Louis Barye (1796-1875) réalise la statue équestre de Napoléon Ier, dont le modèle en plâtre est conservé au musée d'Orsay. Aimé Millet (1819-1891) a la charge de celle de Joseph, Gabriel-Jules Thomas (1824-1905) exécute celle de Lucien, Jean-Claude Petit (1819-1903) crée celle de Louis alors que celle de Jérôme fut confiée à Jacques-Léonard Maillet (1823-1866). Quant à Vital-Gabriel Dubray, il compose les deux exèdres en granite gris, surmontées par des Victoires ailées et situées à droite et à gauche du monument. Ce groupe est présenté au Salon de 1864, où la critique, charmée par la statuaire monumentale italienne pour les édifices civils ou religieux, trouve que les artistes français "perdent toute leur verve et sentent leur talent paralysé" dès qu'ils s'attèlent à une oeuvre du même ordre. Ainsi, les statues destinées au monument de l'Empereur et de ses frères "ne dépassent pas non plus ce degré où le talent le plus habile s'arrête, à court d'idée et à bout de pratique". Pourtant, le traitement de ce groupe nous rappelle qu'afin d'asseoir sa légitimité Napoléon s'était tourné vers l'Antiquité et proclamé Imperator. Il est, en effet, représenté en triomphateur romain, la tête ceinte de lauriers, la chlamyde à l'épaule, portant dans sa main droite un globe surmonté d'une petite Victoire. Le cheval est majestueux et racé. L'ensemble a un caractère grandiose illustrant parfaitement l'idée du César, conquérant et vainqueur. Le monument est inauguré solennellement en 1865. Le bicentenaire de la naissance de Napoléon a été l'occasion pour la Ville de réaménager la place du Diamant. Ce monument, à l'origine tourné vers la mer, est, depuis 1969, orienté vers la ville. Lors de ces travaux, le groupe sculpté imaginé par Viollet-le-Duc a été déstructuré. Les bas-reliefs en marbre représentant les Victoires ailées et les bancs semi-circulaires ont été, en partie, installés sur la place d'Austerlitz. Les éléments d'un des bancs en granite ont été séparés et placés par groupe de deux assises aux extrémités de la place tandis que les bas-reliefs figurent de part et d'autre de l'entrée.
description Cet ensemble maçonné, formé d'un monument à la base de granite mouluré, est sommé des statues en pied des quatre frères de Napoléon Ier, encadrant la statue équestre de l'Empereur. Il était originellement complétée d'exèdres semi-circulaires ornées de bas-reliefs, aujourd'hui disposées place d'Austerlitz (ancienne place du Casone). L'Empereur tenait, initialement, dans sa main droite une Victoire ailée, aujourd'hui disparue, tandis que ses frères portent sous la toge les attributs qui les distinguent : Joseph et Louis tiennent un sceptre, Lucien porte un volumen et Jérôme tient une épée.
gros-oeuvre granite ; pierre de taille ; bronze ; fonte
décor sculpture
représentation roi ; cheval
propriété propriété publique
protection MH 1986/12/18 : classé MH
type d'étude enquête thématique régionale (la statuaire publique en Corse, enquête partielle)
rédacteur(s) Bianco Odile ; Fideli Marie-Antoinette
référence IA2A001903
  © Collectivité Territoriale de Corse
enquête 2010
date versement 2011/03/07
crédits photo Bertozzi, Jean-André - © Collectivité Territoriale de Corse
 
service producteur Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine
Villa Ripert - 1, cours Général Leclerc - 20000 Ajaccio - 04.95.10.98.22/04.95.10.98.23
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1 2 3 4 5 6 7 8

Requête ((Viollet-le-Duc Eugène) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0