Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 13

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site moulin à blé, usine de tabletterie (usine de tournerie), scierie
localisation Franche-Comté ; Jura ; Arinthod
aire d'étude Jura
lieu-dit le Moulin d'Arinthod
hydrographie une dérivation de la Valouse
dénomination moulin à blé ; usine de tabletterie ; scierie
parties non étudiées salle des machines ; atelier de fabrication ; aire des matières premières ; magasin industriel ; aire des produits manufacturés ; silo ; atelier de réparation ; logement
époque de construction 4e quart 19e siècle ; 3e quart 20e siècle
année 1971
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Attesté sur la carte de Cassini, le moulin appartient en 1831 aux frères Flamier et comporte four, battoir (sur la commune de Dramelay) , atelier de teinture et chenevière. Construit après 1810, l'atelier de teinture est transformé en battoir à blé (vers 1853 ?) puis augmenté d'une scierie vers 1868. Une huilerie est également attestée. Le site est acheté vers 1878 par Théodore Charpillon, grossiste en tournerie et banquier, qui y produit de l'électricité pour Arinthod et y édifie un bâtiment de tournerie, où il loue des places de tour. Charpillon est aussi présent à partir de 1891 environ dans l'édifice en aval (1831 B 522 à 525) , bâti comme moulin entre 1800 et 1810 puis transformé en tréfilerie avant 1831. A cette date propriété d'un fabricant de fil de fer lyonnais, Ouillon, il est tenu à partir de 1860 environ par la famille Gadoix, qui y construit un logement d'ouvriers vers 1878 puis détruit les bâtiments de fabrication vers 1891. Charpillon les remplace vers 1896 et 1897 par une tournerie et des logements. Il exploite alors simultanément les deux sites où se fabriquent robinets, bouche-bouteilles, bondes, objets décoratifs, etc. La tournerie ferme vers 1940 et est acquise en 1943 par Berthail, qui transforme le site d'amont en scierie et fabrique de caisses. La cheminée de la machine à vapeur est détruite en 1945, les canaux comblés en 1971, date de construction de l'actuel bâtiment des scies. Après fermeture de la caisserie en 1992, seule fonctionne la scierie de résineux (environ 22 m3 de débit par jour) , exploitée par la S.A.R.L. Berthail Frères. Sur le site de l'ancienne tréfilerie en aval ne subsiste que le logement.
8 roues hydrauliques verticales représentées sur le plan cadastral de 1831, 7 tournants signalés vers 1853. 3 roues sont remplacées vers 1870 par 2 turbines Francis. Machine à vapeur attestée au début du 20e siècle. Electrification en 1963.
60 à 70 personnes à la tournerie Charpillon, réparties entre les deux sites. 8 à 10 personnes à la scierie après 1943, 12 vers 1989, 8 en 1992.
description Scierie : parpaing de béton et moellon calcaire (murs de l'ancien battoir) , charpente en bois, ciment-amiante en couverture. Ancien moulin : étage carré, desservi par un escalier droit extérieur, et étage de comble. Ancienne huilerie : sous-sol, étage carré et étage de comble. Ancienne tournerie : 2 étages carrés et étage de comble, escalier dans oeuvre, toit à croupes. Bâtiment de la machine à vapeur : béton, baies en arc segmentaire, appentis, métal en couverture. Surface du site en m2 : 3600
élévation élévation à travées
étages 2 étages carrés ; étage de comble
escaliers escalier dans-oeuvre ; escalier droit ; en charpente ; escalier de distribution extérieur ; escalier droit ; en maçonnerie
gros-oeuvre calcaire ; moellon ; enduit ; béton ; parpaing de béton ; enduit partiel
couverture (type) toit à longs pans ; croupe ; pignon couvert ; appentis
couverture (matériau) tuile mécanique ; ciment-amiante en couverture ; métal en couverture
couvrement charpente en bois apparente
propriété propriété privée
type d'étude repérage du patrimoine industriel
rédacteur(s) Poupard Laurent
référence IA39000504
  © Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
enquête 1992
date mise à jour 2011/07/26
crédits photo Poupard, Laurent - © Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
 
dossier en ligne
voir aussi Visite guidée
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-553]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((39) :LOCA ET ((patrimoine industriel) :ETUD ))
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0