Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 3

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site usine à papier Hubert Gardien, puis Avot fils et Cie, puis Papeteries de Lumbres, puis cartonnerie et usine de matières plastiques Sical, puis Rossmann
localisation Nord-Pas-de-Calais ; Pas-de-Calais ; Lumbres
aire d'étude Pas-de-Calais arrondissement de Saint-Omer
lieu-dit le Val d'Elnes
adresse 69 rue du Docteur-Pontier
hydrographie Aa (l')
dénomination usine à papier ; cartonnerie ; usine de matières plastiques
parties non étudiées atelier de fabrication ; cheminée d'usine ; transformateur (abri) ; bureau d'entreprise ; conciergerie
époque de construction 1er quart 19e siècle
année 1825
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique En 1824 M. Delforge demande l'autorisation de construire une papeterie sur ce terrain ; l'autorisation accordée en 1826. En 1832 le terrain, toujours vierge de construction, est acheté par Hubert Gardien, papetier et propriétaire d'une autre usine à Lumbres, qui fait bâtir une usine vers 1833. Après être passée dans les mains de deux propriétaires britanniques, l'usine est reprise par Emile Avot Loy en 1876 et prend la dénomination de société Avot fils et Cie puis des Papeteries de Lumbres. L'usine se spécialise dans la production de sachets pour l'industrie agroalimentaire et du ciment. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'usine subit de graves dommages. Elle est remise en route en 1949, date de son entrée dans le groupe Charfa et de la naissance de la S.A.R.L des Papeteries de Lumbres. A la fin des années 1950 l'usine commence à produire du carton d'emballage et la société industrielle des cartonneries de Lumbres voit le jour. En 1968 est créée une unité de production de polystyrène expansé. La fabrication se fait avec des papiers de récupération et 3 machines à papier. En 1975 sont installées deux stations d'épuration. Depuis 1985, l'usine fait partie du groupe Rossmann et emploie près de 350 personnes.
En 1838 la papeterie fonctionne avec une machine à papier en continu. En 1875 l'usine fonctionnait avec deux roues à aubes et deux machines à vapeur de 40 et 15 ch., 8 piles, 2 lessiveurs rotatifs, une machine continu avec 7 sécheurs et la production pouvait atteindre 600 kg de papier par jour. Vers 1900 la production s'élevait à 3000 kg par jour. En 1964 on y transforme 14400 tonnes de carton ondulé. En 1984 la production s'élevait à 35000 tonnes de carton, 15000 de papier d'emballage et 10000 tonnes de polystyrène expansé ; en 1990 le carton ondulé produit atteint les 40000 tonnes par an.
Dans les années 1930 elle employait près de 400 personnes ; elle occupait près de 700 employés en 1974 et 360 personnes en 1990.
description Site desservi par une voie ferrée. Cheminée en brique de section circulaire. Atelier de fabrication en brique et parpaing à un étage couvert d'un toit à longs pans en ciment amiante et tôle. Conciergerie et bureau à un étage.
étages 1 étage carré
gros-oeuvre brique ; parpaing de béton
couverture (type) toit à longs pans
couverture (matériau) ciment en couverture ; ciment amiante en couverture ; tôle ondulée
propriété propriété privée
type d'étude patrimoine industriel
rédacteur(s) Van Bost Nathalie
référence IA62000939
  © Inventaire général
enquête 1996
date versement 2001/07/11
date mise à jour 2012/02/27
dossier en ligne
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1 2 3 4 5 6 7

Requête ((62534) :INSEE )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0