Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 2

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site château
localisation Bourgogne ; Côte-d'Or ; Eguilly
aire d'étude Pouilly-en-Auxois
dénomination château
parties non étudiées ouvrage d'entrée ; chapelle ; douves ; puits ; cour
éléments remarquables chapelle ; puits
époque de construction limite 12e siècle 13e siècle ; 2e moitié 15e siècle ; limite 16e siècle 17e siècle
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique L'édifice aurait été bâti à la fin du 12e siècle : les deux tours rondes flanquant l'aile sud pourraient dater de cette époque ; toutefois, la date 1181 avancée par Courtépée semble due à une lecture erronée des initiales gravées autour de l'écu du portail. La chapelle, placée sous le vocable de Saint-Hubert, date de la seconde moitié du 15e siècle. On peut situer à la même époque la construction du logis, ainsi que le corps d'entrée, ce dernier sans doute sur des bases plus anciennes dont témoigne la petite fenêtre du 13e siècle. Le logis a été largement transformé à la fin du 16e ou au début du 17e siècle (peut-être après le mariage en 1578 de Françoise d'Eguilly avec François de Choiseul) , comme en témoignent la porte d'entrée, le décor peint du plafond de la grande salle du rez-de-chaussée et le puits couvert de la cour. Il aurait été "rebâti en partie" en 1692, toujours selon Courtépée, mais ces remaniements semblent avoir affecté surtout la décoration intérieure, notamment plusieurs cheminées à décor de stuc de l'étage. A la fin du 18e siècle, le château échoit à la famille Mac-Mahon. Transformé en ferme, puis laissé à l'abandon, il a bénéficié depuis 1983 d'une importante restauration.
description Le château est situé sur un terrain plat à l'est du village, dont il est séparé par l'autoroute A6. Entourés par un large fossé (anciennes douves) , les bâtiments sont distribués autour d'une enceinte trapézoïdale, flanquée au sud par deux tours rondes et au nord par deux tours carrées angulaires. On accède à la cour à l'ouest par un pont dormant et un ouvrage d'entrée en partie ruiné. Celui-ci, percé d'un portail en arc brisé accosté d'une porte piétonne rectangulaire, est surmonté par les rainures d'un pont-levis à flèche. Entre les rainures se trouve un écu mutilé et, à droite, un écu armorié en losange accompagné des lettres gothiques "o.t.g.c.". La partie gauche de l'ouvrage d'entrée présente, au-dessus d'un larmier régnant, une fenêtre au linteau décoré d'un arc trilobé et d'un étoile en relief ; les autres baies ont un encadrement chanfreiné. Dans la courtine est, une porte à linteau en accolade, défendue par une tour carrée, précède une passerelle. Le logis de plan en L, au nord, comprend un rez-de-chaussée et un étage carré ; le comble est éclairé côté cour par des lucarnes à fronton triangulaire. Le portail en plein-cintre à bossages un-sur-deux est surmonté d'un fronton brisé, interrompu par un relief martelé ; il donne accès à un escalier rampe sur rampe à deux volées. Au rez-de-chaussée se trouve une vaste cuisine couverte d'un plafond à solives apparentes supporté par un poteau central et une grande salle au plafond peint. Les tours carrées sont percées de petits jours à linteau décoré d'un arc en accolade et de canonnières. A l'est, une chapelle à deux travées voûtée d'ogives est éclairée par trois fenêtres en arc brisé à remplage, deux dans le mur droit et une dans le mur du chevet ; elle est pourvue d'une cheminée, d'un tabernacle mural et d'un lavabo. Dans le choeur liturgique subsistent des vestiges d'un carrelage en terre cuite vernissée à motifs. Sous la chapelle s'étend une crypte couverte d'une voûte surbaissée avec doubleau ; on y accède par une porte ouverte dans le mur du chevet, sous la fenêtre axiale, et par un escalier en vis dont l'entrée est située à gauche de la porte de la chapelle. Au sud de la cour, un vaste bâtiment de dépendances est flanqué de deux tours circulaires percées de canonnières et de fenêtres de tir. Dans la cour, face à la chapelle, un puits à margelle circulaire, cantonnée de cinq colonnes engagées, galbées et cannelées, est couvert d'une coupole dont l'extrados sculpté imite des tuiles en écaille.
étages 1 étage carré
escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie ; escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie
gros-oeuvre calcaire ; moellon
couverture (type) toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon ; toit conique ; extrados de voûte
couverture (matériau) tuile plate ; tuile mécanique ; calcaire en couverture
couvrement voûte d'ogives ; voûte en berceau
décor sculpture ; peinture (étudiée dans la base Palissy)
représentation armoiries
  Des armoiries très mutilées sont sculptées sur le corps d'entrée et le portail du logis.
état restauré
propriété propriété privée
protection MH 1993/12/07 : classé MH partiellement ; 1993/12/07 : inscrit MH partiellement
  Château, y compris les communs et les douves, sol de la cour, mur de soutènement, puits (cad. B 357, 360) : classement par arrêté du 7 décembre 1993 ; ancien jardin du château (cad. B 182, 183, 325, 330, 358) : inscription par arrêté du 7 décembre 1993.
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Réveillon Elisabeth
référence IA21000478
  © Inventaire général
enquête 1968
date versement 2004/01/19
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1 2 3 4 5 6

Requête ((21244) :INSEE )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0