Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 2

  Monuments historiques
édifice / site Hôtel des Postes
localisation Languedoc-Roussillon ; Aude ; Tuchan
dénomination bureau de poste
éléments protégés MH enclos ; escalier ; balcon ; porte ; élévation ; clôture ; rampe d'appui ; grille ; décor extérieur
époque de construction 1er quart 20e siècle
année 1905
auteur(s) Vidal (architecte départemental) ; Bénézis Eugène (maçon) ; Delpech J. -L. (serrurier)
historique En 1879, l'administration des Postes fusionne avec celle du télégraphe. A partir des années 1880-1890, le bâtiment postal n'est plus un immeuble quelconque mais s'individualise en zone urbaine comme en zone rurale. Il revêt dans sa décoration les symboles républicains (faisceaux de licteurs et inscription "République française"). La Poste de Tuchan témoigne de ce renouveau et apparaît comme un exemple typique du phénomène. Le bâtiment est carré à un étage sur rez-de-chaussée surélevé. Il est couvert d'une toiture à une seule croupe, de sorte que la façade postérieure est un mur pignon aveugle. Sur la façade principale, le rez-de-chaussée est occupé par le bureau de poste et éclairé par deux baies en plein cintre encadrées par deux portes à impostes cintrées. L'accès se fait par deux volées d'escalier divergentes. L'étage, correspondant au logement du receveur, est éclairé par deux portes-fenêtres à balcons, encadrées par deux baies plus petites. L'ensemble des ouvertures a reçu un encadrement saillant en harpe. Les façades latérales sont percées de trois ouvertures cintrées au rez-de-chaussée, rectangulaires à l'étage. La toiture déborde largement sur les murs. L'avant-toit est porté par une rangée de consoles en bois entre lesquelles prend place une frise en céramique bleue et jaune, agrémentée de roses. A hauteur des cintres des baies du rez-de-chaussée et sous les consoles de la toiture, les façades sont animées par deux rangs de briques enchâssées entre deux bandeaux de céramique vernissée verte. L'immeuble est bordé au nord et au sud par deux petits jardins fermés par des grilles ornées d'un arabesque caractéristique du "modern style". Des dessins différents mais relevant du même parti décoratif, ont été choisis pour les grilles qui bordent les volées d'escaliers et protègent les fenêtres du rez-de-chaussée. Les deux piliers carrés qui précèdent la façade principale sont polychromes (alternance de grès et de brique) et ornés sur chacune de leur face par une palmette sculptée.
décor ferronnerie ; céramique ; sculpture
propriété propriété de la commune
protection MH 1992/03/30 : inscrit MH
  Façades, toitures, escaliers extérieurs, murs de clôture avec ses piliers, ainsi que l'ensemble du décor de ferronnerie qui l'accompagne, à savoir : grille de fenêtres et d'impostes, balcons, appliques de luminaires, rampe d'escalier, grilles du murde clôture, les deux portes du jardin (cad. AB 408) : inscription par arrêté du 30 mars 1992
visite ouvert au public
type d'étude recensement immeubles MH ; label XXe
documentation MAP
référence PA00102936
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/10/21
date mise à jour 2014/01/16
crédits photo Signoles, André - © Monuments Historiques
 
Contact service producteur
voir aussi Arrêté de protection numérisé
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1 2 3

Requête ((11401) :INSEE )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0