Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 36

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site jardin d'agrément de la villa les Accacias, puis Peiro Longo
localisation Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-Maritimes ; Cannes
aire d'étude Cannes centre
adresse 44 avenue Amiral-Wester-Wemys
dénomination jardin d'agrément
édifice contenant villa les Accacias
4
parties non étudiées entrée de jardin ; avenue de jardin ; terrasse en terre-plein ; kiosque ; dépendance ; bassin ; garage ; serre
jardin bois de jardin ; clairière ornementale ; pièce de gazon ; parterre de pièces coupées ; plate-bande
époque de construction 3e quart 19e siècle
siècle détail 1er quart 20e siècle
année 1924
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
personnalité(s) Mora Peter de (commanditaire)
Mora Lillian Martin de (commanditaire)
historique Jardin créé avec la villa vers 1870. Il a été agrandi au nord avant 1920. En 1924 ses nouveaux propriétaires, Peter et Lillian Martin de Mora, modifient le jardin, complété par des parties régulières, et font construire la maison des chauffeurs abritant le garage.
description Jardin d'origine irrégulier, d'une superficie de 6000 m2, aménagé sur la pente. Un terre-plein en occupait tout le nord, aménagé en terrasse bordée d'une balustrade sur son front sud. Une avenue sinueuse le traversait d'ouest en est en direction de la villa. Au sud en contrebas, un parterre régulier transversal encadré de 2 phoenix canariensis le séparait de la pièce de gazon qui s'étendait jusqu'à la maison de jardinier disposant de 8 pièces. A l'est un réseau de sentiers en sous-bois conduisait jusqu'au kiosque élevé sur la limite.
L'agrandissement du jardin vers le nord, qui porta sa superficie à près de 2 ha, puis à l'est pour atteindre 3 ha, permit de remodeler le terre-plein en remplaçant l'avenue sinueuse par un parterre régulier. Axé sur l'entrée occidentale de la villa, il est constitué de pièces de gazon cantonnées d'ifs en boule et séparées par des allées dallées en opus incertum convergeant sur un bassin central. Au nord une nouvelle avenue bordée de plates-bandes et de blocs de cyprès taillés alternant avec des arbustes en boule, reliait la nouvelle maison du chauffeur à la villa ; au sud donnait une ptae-bande fleurie longeait la balustrade de la terrasse. Un autre parterre régulier fut aménagé au nord de la villa. Il forme aujourd'hui un vaste terre-plein semi-circulaire entouré d'une bordure festonnée, ornée de jarres, sur un fond de blocs de cyprès, vestiges d'une palissade en exèdre et centré sur un puits équipé d'une ferronnerie. La maison des chauffeurs est une petite maison de caractère moderne et régionaliste avec les portes en plein-cintre du garage pour 2 voitures, un escalier extérieur latéral vers l'étage avec loggia.
plan jardin irrégulier ; jardin mixte
élévation élévation à travées ; jardin en terrasses ; jardin en pente
étages 1 étage carré
escaliers escalier de distribution extérieur, escalier droit, en maçonnerie
gros-oeuvre maçonnerie ; enduit
couverture (type) toit à longs pans
couverture (matériau) tuile creuse
typologie plan composite dissymétrique ; caractère moderne et régionaliste ; loggia ; arc en plein-cintre
état vestiges
propriété propriété privée
type d'étude recensement du patrimoine balnéaire
rédacteur(s) Fray François ; Mondon Camille
référence IA06000754
  © Inventaire général, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
enquête 1987
date versement 2001/02/09
date mise à jour 2007/03/12
service producteur Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
[1-100] [101-200] [201-300] [301-400] [401-500] [501-600] [601-700] [701-725]

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Requête ((06029) :INSEE )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0