Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancien palais épiscopal
localisation Languedoc-Roussillon ; Gard ; Nîmes
destinations successives musée ; école d'art
dénomination palais épiscopal
objets mobiliers
époque de construction 4e quart 17e siècle ; 2e quart 18e siècle ; 19e siècle
année 1682 ; 1757
auteur(s) Feuille de Merville Alexis de la (maître de l'oeuvre) ; Cubizol Jacques (architecte) ; Dardalhion Gabriel (architecte) ; Gommeau François (peintre) ; Gommeau Jean (peintre)
historique Le palais épiscopal bâti pour Guillaume Briçonnet (1496-1511) ayant été détruit en 1567, son successeur Monseigneur Séguier, entreprit en 1682 la construction de l'édifice actuel. Ce monument résulte de la collaboration entre Alexis de la Feuille de Melville, inspecteur des ouvrages du Canal du Midi, auteur des plans, et l'architecte Jacques Cubizol. En 1757, l'architecte Gabriel Dardalhion réalisa le grand escalier et aménagea les appartements du premier étage. Dans sa forme actuelle (qui date des remaniements de 1910), le bâtiment comporte un corps de logis central, entre cour et jardin, avec une aile orientale en retour vers le nord et, à l'ouest, une façade factice qui simule une aile occidentale symétrique à la première. Les communs sont situés à l'ouest du jardin. Les écuries, qui étaient situées à l'est du bâtiment, ouvraient sur une cour qui communiquait par des passages avec la cour d'honneur, le jardin et la rue du Chapitre. La cour d'honneur donnait également accès à la chapelle épiscopale, liaison supprimée en 1910 pour créer la rue Mathieu-Lacroix. Un sous-sol voûté occupe la surface du bâtiment. Les façades nord et sud présentent une travée de fenêtres formant un léger avant-corps. La travée centrale, plus large que les autres, concentre toute l'ornementation sculptée. Au 19e siècle, les menuiseries des baies ont été remplacées par des vitraux. La décoration intérieure date également du milieu du 19e siècle. Toutefois, des peintures ont été retrouvées dans le cabinet de l'évêque, pouvant être attribuées à François et Jean Gommeau, et datées de 1683-1685.
décor sculpture ; ferronnerie ; peinture
propriété propriété de la commune
protection MH 1986/03/18 : classé MH
  Palais épiscopal (ancien) (cad. EY 418, 419) : classement par arrêté du 18 mars 1986
visite ouvert au public
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00103149
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/10/21
date mise à jour 2015/10/13
crédits photo Vido, M.Th. - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
voir aussi Arrêté de protection numérisé ; Dossier MH numérisé
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00103149) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0