Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ruines de la tour de la Mortella
localisation Corse ; Haute-Corse ; Saint-Florent
dénomination édifice fortifié
éléments protégés MH tour
époque de construction 1ère moitié 16e siècle
année 1553 ; 1554
historique Tour édifiée en 1553 et fortifiée en 1554, pendant la guerre de Corse, par l'amiral Andrea Doria. Cette tour est la seule de l'ensemble du littoral des Agriates existant, non seulement de nos jours mais également aux 17e et 18e siècles. En raison de son importance stratégique (face à l'entrée du golfe de Saint-Florent) , les autorités génoises lui attribuèrent une garnison tournante payée par la Camera. Elle assurait également le rôle de poste de douane. Dans la seconde moitié du 18e siècle, une série d'évènements sont à l'origine de sa destruction. En 1760, Pascal Paoli fit tirer sur la tour. En 1793, les Anglais s'en emparèrent. En 1794, reprise par les Français, la tour fut à nouveau attaquée par les Anglais qui s'en emparèrent. L'amiral Nelson aurait demandé à son état major d'en relever les plans comme modèle pour la construction de tours sur les côtes de Grande-Bretagne et d'Irlande.
Actuellement à demi ruinée, la tour circulaire comprenait trois niveaux et une terrasse couronnée de mâchicoulis. Le premier niveau contenait une citerne. L'escalier intérieur qui permettait de passer d'un étage à l'autre, a disparu. Au-dessus du cordon, le mur est construit selon une pente extérieure de 13° reprise, côté intérieur, d'une manière parallèle. Cette pente intérieure correspond à la voûte qui coiffait le premier niveau.
état vestiges
propriété propriété d'un établissement public
protection MH 1991/03/08 : inscrit MH
  Tour de la Mortella (ruines) (cad. C 279) : inscription par arrêté du 8 mars 1991
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00099279
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/09/15
date mise à jour 2014/01/16
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00099279) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0