Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Moulin seigneurial, moulin à farine François Dewez, puis Rebeau, puis Herbecq, puis Collet-Herbecq et Deharveng dit grand moulin d'Eclaibes, actuellement maison
localisation Nord-Pas-de-Calais ; Nord ; Eclaibes
aire d'étude Parc Naturel Régional de l'Avesnois
adresse 9 rue du Moulin
hydrographie Ruisseau du Moulin (le) ; Ruisseau des Cligneux (le)
destinations successives maison
dénomination moulin à farine
parties non étudiées logement patronal ; atelier de fabrication ; entrepôt industriel ; magasin industriel
époque de construction 4e quart 18e siècle ; 2e quart 19e siècle
siècle détail 3e quart 16e siècle
année 1553 ; 1790 ; 1838
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Situé au confluent du ruisseau du Moulin et de celui des Cligneux, ce moulin était à l'origine le moulin banal de la seigneurie d'Eclaibes, comme en témoigne une pierre employée en soubassement et datée 1553. Moulin à farine et épeautre, il fut reconstruit en 1790 pour M. François Dewez (ADN L5736). Il comprenait à l'origine deux tournants. Il apparaît sur un plan de 1836 sous l'appellation moulin à farine Rebeau. Il subit alors un remaniement comme en témoigne l'aménagement d'un oratoire en façade daté 1838. C'est sans doute alors que le logement et l'atelier de fabrication sont agrandis et surélevés. Le moulin a été à nouveau surélevé en brique à la fin du 19e siècle. Au cadastre de 1845, le moulin figure sous l'appellation de moulin Herbecq. Cette famille était également propriétaire du Petit Moulin d'Eclaibes et de la ferme située 10 rue de l'Abreuvoir, où le grain à moudre était entreposé. En 1897, les propriétaires en sont MM. Collet-Herbecq et Deharveng. Les roues à aubes ont été retirées par le propriétaire actuel vers 1990. Restent en place aujourd'hui les systèmes de transmission et les meules.
description L'ensemble est composé, du nord au sud, du logement du meunier, du moulin et d'un vaste entrepôt agricole, formant un quadrilatère d'environ 65 m de long pour une largeur maximale, au niveau du moulin, de 14 m. Les murs sont en moellon de calcaire marbrier. L'encadrement des baies est en pierre de taille et brique, disposées en alternance. Le logement comporte un étage de soubassement, sur la cour, occupé en partie par un entrepôt et surmonté d'un demi-niveau d'habitation. Le moulin, ainsi que le vaste bâtiment rural qui le prolonge, ont été réaménagés et surélevés en 1838. Les charpentes sont en bois, les toits à longs pans couverts de matériau synthétique, exception faite du moulin, couvert d'un long pan à croupe et du bâtiment rural, de tuile flamande mécanique.
étages sous-sol ; 1 étage carré ; étage de soubassement
gros-oeuvre moellon ; brique ; calcaire marbrier
couverture (type) toit à longs pans ; croupe
couverture (matériau) tuile flamande mécanique ; matériau synthétique en couverture
couvrement charpente en bois apparente
propriété propriété privée
type d'étude patrimoine industriel ; inventaire préliminaire
rédacteur(s) Ramette Jean-Marc ; Guillot Catherine
référence IA59000003
  © Inventaire général
enquête 1993
date versement 2009/07/04
date mise à jour 2012/02/27
crédits photo Thibaut, Pierre - © Inventaire général, ADAGP
 
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA59000003) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0