Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Château de Madaillan
localisation Aquitaine ; Lot-et-Garonne ; Madaillan
aire d'étude Prayssas
lieu-dit Château de Madaillan
dénomination château
époque de construction 4e quart 13e siècle ; 1ère moitié 14e siècle
siècle détail 4e quart 14e siècle
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Le château, isolé à l'extrémité d'un éperon de confluence dominant les petites vallées des ruisseaux de Bourbon et de Saysset, est séparé du plateau à l'est par un large fossé. G. Tholin et P. Bénouville, qui ont consacré une monographie au château, puis J. Gardelles, estiment que la construction initiale date du 4e quart du 13e siècle, vers 1285-1289, édifiée pour les du Fossat, lignage noble parmi les plus puissants d'Agenais : les constructions, circonscrites dans une enceinte quadrangulaire, paraissent alors se limiter à une tour fortifiée en éperon à l'est, attenante à une salle-basse voûtée. La 1ère mention du castrum date de 1307, dans un document où il est fait état de la résidence seigneuriale ("domo et castro") ; des travaux d'agrandissement ont probablement été effectués vers le tout début du 14e siècle pour Amanieu III du Fossat, avec notamment l'aménagement d'un corps de logis greffé sur la salle-basse et la construction de l'enceinte extérieure crénelée. La construction de la tour ouest dite la Grosse tour, accolée au corps de logis, semble immédiatement postérieure à la restitution en 1342 de la forteresse à Amanieu III après sa confiscation par le roi de France. D'ultimes travaux d'agrandissement sont effectués vers la fin du 14e siècle, portant sur le doublement en profondeur de l'ancien logis (partie sud détruite). Durant les guerres de Religion, le château servant de camp retranché aux protestants, est assiégé en vain par Monluc en 1575 ; plus que les dégâts occasionnés par le siège (la brèche dans l'enceinte à l'ouest) , il semble que la destruction de la tour à éperon et d'une partie du logis soit le fait de la volonté des protestants de mettre la place hors de défense avant sa restitution aux catholiques. Longtemps abandonné, le château a été partiellement restauré au 19e siècle (propriété de J. Bourousse de Laffore) et 20e siècle.
description La tour est à éperon, ruinée, conserve un rez-de-chaussée aveugle. Le corps de logis attenant, avec un 1er niveau voûté en berceau, servant autrefois d'écurie et de salle de garde (et probablement de cellier) , est surmonté d'une vaste salle dotée d'une cheminée ménagée dans l'épaisseur du mur sud, desservie par un escalier en vis, le 3e niveau étant affecté à la défense. La Grosse tour (environ 13 x 16 m) à l'ouest compte 5 niveaux non voûtés coiffés d'un toit en pavillon.
étages 4 étages carrés
escaliers escalier dans-oeuvre ; escalier en vis ; en maçonnerie
gros-oeuvre calcaire ; pierre de taille ; moyen appareil
couverture (type) toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon
couverture (matériau) tuile creuse
couvrement voûte en berceau plein-cintre
décor sculpture
représentation armoiries
  Les armoiries des du Fossat sont sculptées sur la cheminée du rez-de-chaussée de la Grosse tour.
état mauvais état
propriété propriété privée
protection MH 1950/06/20 : inscrit MH
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Beschi Alain
référence IA47001561
  © Inventaire général
enquête 1998
date versement 1999/11/23
date mise à jour 2011/09/24
dossier en ligne
Contact service producteur
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA47001561) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0