Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancien sanatorium, faisant partie du centre hospitalier du Vexin, sis dans le parc de la Bucaille
localisation Ile-de-France ; Val-d'Oise ; Aincourt
dénomination sanatorium
éléments protégés MH pavillon ; station d'épuration
époque de construction 2e quart 20e siècle
année 1931
auteur(s) CREVEL Edouard (architecte) ; DECAUX Paul Jean (architecte)
historique Le sanatorium d'Aincourt fut construit dans un ancien parc de 73 hectares entre avril 1931 et juillet 1933, date de son ouverture. L'initiative de cette création revient au conseil général de la Seine-et-Oise et au préfet, alertés par la recrudescence de la tuberculose. Un concours est organisé et remporté par les architectes Edouard Crevel et Paul-Jean Decaux. Le cahier des charges présente un vaste programme comprenant trois pavillons de malades, destinés aux hommes, aux femmes et aux enfants. Des bâtiments de service (buanderie-lingerie-école) , des bâtiments administratifs ainsi que des logements pour le personnel et les médecins sont également prévus. Enfin des aménagements indispensables au fonctionnement du site comme une station d'épuration, un puits et un château d'eau sont également étudiés. Les pavillons des malades sont disposés à 400 mètres environ l'un de l'autre et mesurent 220 mètres de long sur 12 mètres de large. Orientés au sud-est, ils offrent tous le même plan : un long corps central comprenant les chambres et le couloir de circulation, flanqué d'un bâtiment à chaque extrémité que relie une galerie courbe. Ces bâtiments sont destinés à l'ouest aux services médicaux, à l'est aux cuisines, réfectoire et salle de loisir. Les pavillons possèdent trois niveaux de chambres disposés en gradins et un niveau correspondant au toit-terrasse. Celles-ci ouvrent sur une galerie de cure, ou solarium, compartimentée avec des coupe-vent en verre dépoli. Deux escaliers principaux en hors-oeuvre desservent le corps central à chaque bout. L'ensemble est bâti en béton armé, recouvert de crépi à l'origine. Un décor de granito a été utilisé pour les sols.
propriété propriété d'un établissement public départemental
protection MH 1999/02/01 : inscrit MH
  Pavillon des Tamaris (ancien pavillon des hommes) ; pavillon des Peupliers (ancien pavillon des femmes) ; station d'épuration (cad. A 420) : inscription par arrêté du 1er février 1999
site protégé parc naturel régional ; site inscrit
intérêt oeuvre Vexin français : site inscrit 19 06 1972 (arrêté).
type d'étude recensement immeubles MH
référence PA95000005
  © Monuments historiques, 1999
date versement 2001/08/31
date mise à jour 2015/12/10
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA95000005) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0