Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancienne abbaye
localisation Poitou-Charentes ; Charente ; Saint-Amant-de-Boixe
dénomination abbaye ; site archéologique
éléments protégés MH cloître ; bâtiment conventuel ; cellier ; réfectoire ; chai ; conciergerie ; jardin
époque de construction 12e siècle ; 13e siècle
historique La fondation de l'abbaye est due à l'ermite Amantius (né vers 520) qui, à la demande de Saint-Cybard, va s'installer dans la forêt de Boixe. En 988, Arnaud Manze, comte d'Angoulême, restitue l'établissement monastique à l'évêque d'Angoulême et le dote de nombreuses possessions. En 1125, les reliques du saint sont transférées dans la nouvelle église. Au 13e siècle, un incendie ravage les bâtiments abbatiaux, le mur sud de la nef, et le chevet. D'importants travaux sont entrepris sur le choeur, la crypte et le voûtement du cloître. Le choeur est achevé au 15e ou 16e siècle et raccordé au reste de l'église. Au cours des guerres de Cent ans, l'abbaye se fortifie. La couverture de la nef est surélevée et une chambre forte est édifiée au-dessus de la grande absidiole nord. Une tour d'escalier est édifiée hors oeuvre. Après les dégâts causés par les guerres de Religion, des travaux sont entrepris dans le cloître. Au 18e siècle, les ailes Est et sud sont détruites ; l'aile ouest devient maison presbytérale. En 1790, l'aile ouest devient la maison commune et le reste est vendu comme bien national. Des travaux sont entrepris dans les années 1860 : construction de la flèche ; restauration des bras du transept et de la nef ; destruction de la chapelle gothique et des bâtiments abbatiaux jouxtant l'église dans son angle sud-ouest.
état vestiges
propriété propriété privée ; propriété de la commune
protection MH 1935/05/26 : classé MH ; 2008/02/27 : inscrit MH ; 2008/10/21 : inscrit MH
  Les ruines du cloître et des bâtiments abbatiaux : classement par décret du 26 mai 1935 - Le chai (cad. G 574) , ainsi que le sol de cette parcelle ; les vestiges de l'ancienne porterie (cad. G 575 à 577) ainsi que le sol de ces parcelles ; le sol des parcelle suivantes pouvant contenir des vestiges archéologiques ou correspondant à d'anciens jardins : G 555 pour partie, 578 BND (biens non délimités lot n° 1) , 580, ainsi qu'une partie de la parcelle G 1168 attenante aux bâtiments abbatiaux : inscription par arrêté du 27 février 2008 - Le sol des parcelles pouvant contenir des vestiges archéologiques ou correspondant à d'anciens jardins, situés aux abords de l'abbaye (cad. G 536 à 539, 573, 578 BND lot n° 2, 579, 1037, 1038) : inscription par arrêté du 21 octobre 2008
type d'étude recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00104483
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/10/27
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Des Forts, Philippe (historien) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00104483) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0