Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Chapelle des Minimes
localisation Languedoc-Roussillon ; Gard ; Pont-Saint-Esprit
dénomination chapelle
éléments protégés MH portail ; vantail
époque de construction 1er quart 17e siècle
année 1608
historique Le couvent des Minimes fut fondé à l'intérieur de la ville à la demande présentée par les habitants en 1602. Leur habitation leur fut donnée par Gilles Magnis et sa femme. Les Minimes achetèrent les maisons voisines pour agrandir le couvent. L'église fut construite en 1608. Elle renfermait les sépultures des princes de Lorraine d'Harcourt, des Porcellets, des Ornano, des Chanciergues, des Piolenc et des Savette. L'église est rendue au culte en 1826 et sert de chapelle de secours. Elle se compose d'une nef avec chapelles latérales. L'abside est polygonale, voûtée sur croisées d'ogives. Quatre chapelles sont voûtées de même. La première chapelle de gauche est voûtée en coupole sur pendentif. Dans la nef, les deux premières travées de voûte ont disparu ; la troisième est voûtée d'arête. Sur le côté droit de l'édifice, dans une cour, se trouvent quatre arcs surbaissés, restes de l'ancien cloître.
propriété propriété d'une personne privée
protection MH 1950/06/20 : inscrit MH
  Chapelle des Minimes, avec son portail (vantaux compris) : inscription par arrêté du 20 juin 1950
visite fermé au public
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00103158
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/10/21
date mise à jour 2014/01/16
Contact service producteur
voir aussi Arrêté de protection numérisé ; Dossier MH numérisé
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00103158) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0