Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancienne abbaye Saint-Hilaire
localisation Languedoc-Roussillon ; Aude ; Saint-Hilaire
dénomination abbaye
éléments protégés MH décor intérieur ; chaire ; bâtiment conventuel ; église ; cloître ; réfectoire ; presbytère
époque de construction 13e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle
historique D'après Mahul, l'abbaye aurait été fondée vers 550 sous l'invocation de Saint-Saturnin, premier évêque de Carcassonne, inhumé dans cette abbaye. Selon Esparseil, le monastère n'aurait été fondé que vers 780 et son premier abbé obtint de Louis le Débonnaire une charte confirmant la tutelle royale qui avait été accordée à l'abbaye par Charlemagne. Il suppose que c'est saint Hilaire qui fut le premier évêque de Carcassonne. Le saint aurait fait bâtir une chapelle où il aurait été enseveli. L'abbaye aurait été bâtie autour de ce lieu. L'abbaye et ses dépendances étaient défendue par un mur circulaire, percé de deux portes. La partie supérieure porte une série de meurtrières. La partie inférieure a été percée par des ouvertures jumelles en plein cintre, séparées par une colonnette. L'église abbatiale (13e siècle-14e siècle) est devenu paroissiale. Elle a été bâtie par l'abbé Guillaume-Pierre qui gouverna le monastère de 1237 à 1260. Endommagée par les Albigeois, il subsiste de l'église primitive l'abside et les deux petites absidioles ouvrant sur le transept. La nef fut reconstruite au 13e siècle. Un clocher fut construit au nord-ouest en 1608. Démoli en 1898, il fut remplacé par une tour de style roman. Contre le flanc sud de l'église, le cloître (14e siècle) était entouré, à l'est, par la salle capitulaire et le logement de l'abbé, devenu presbytère (plafond de l'ancien presbytère : 15e siècle). Derrière le réfectoire, situé au sud du cloître, se trouvaient la cuisine et les celliers. La galerie ouest était réservée aux hôtes. Le cloître est formé d'arcades continues en tiers-points, ornées de riches moulures. Les chapiteaux jumeaux se distinguent par une grande variété d'ornements (feuillages, animaux fantastiques, têtes de moines). A chacun des quatre angles du cloître, un arc-boutant lancé dans le sens de la diagonale de l'édifice, relie aux murs de l'abbaye les piliers formant culée. Les galeries sont abritées par une charpente.
décor sculpture
propriété propriété de la commune
protection MH 1840 : classé MH ; 1846 : classé MH ; 1914/07/22 : classé MH ; 1990/11/08 : inscrit MH ; 1993/01/05 : classé MH
  Eglise abbatiale (cad. AB 358) : classement par liste de 1840 ; Cloître (cad. AB 372) : classement par liste de 1846 ; Plafond de l'ancien presbytère : classement par arrêté du 22 juillet 1914 ; Bâtiments à l'est et à l'ouest du cloître (cad. AB 371) : inscription par arrêté du 8 novembre 1990 ; Les deux réfectoires avec la chaire de lecteur incluse entre ces derniers (cad. AB 374, 384, 383) : classement par arrêté du 5 janvier 1993
visite ouvert au public
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00102882
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/10/21
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Richemond, Francis de - © Monuments Historiques
 
Contact service producteur
voir aussi Arrêté de protection numérisé
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00102882) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0