Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Château de Crozant
localisation Limousin ; Creuse ; Crozant
dénomination château
éléments protégés MH site archéologique
époque de construction 1er quart 13e siècle ; milieu 15e siècle
historique Le plus ancien site d'habitat néolithique actuellement connu en Limousin. L'éperon est également occupé à l'âge du bronze et du fer, ainsi qu'à l'époque gallo-romaine. Le château est attesté pour la première fois dans une charte des années 1200-1210. La fortification date des 13e-15e siècles, construite par les Comtes de la Marche. Une campagne de travaux a lieu vers le milieu du 15e siècle. Lorsque Richelieu fait démantelé le château, ce dernier menace déjà ruine. En 1830, George Sand découvre le site dont le prestige attire de nombreux peintres, créant l'Ecole de Crozant. Quatre tours ont subsisté, n'ayant pas servi de carrière de pierre : la tour du Renard qui a gardé son escalier ; la tour Collin avec une échauguette ou latrine ; la tour écorchée ; la tour carrée ou donjon. Le donjon aurait été élevé au 12e siècle et les tours au 13e. Le reste du château n'est que vestiges.
état vestiges
propriété propriété privée ; propriété de la commune
protection MH 1926/06/15 : inscrit MH ; 1997/10/03 : classé MH
  Les restes du château : inscription par arrêté du 15 juin 1926 - Les vestiges du château et le sol des parcelles correspondantes (cad. B 1047, 1048, 177, 178, 176) : classement par arrêté du 3 octobre 1997
type d'étude recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00100050
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/09/15
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Lefèvre-Pontalis, Eugène (historien) - Société Française d'Archéologie et Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00100050) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0