Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Château et son enceinte
localisation Centre ; Indre-et-Loire ; Loches
adresse mail du Donjon ; boulevard Philippe-Auguste ; place Charles-VII
dénomination château
éléments protégés MH donjon ; enceinte ; logis ; porte ; bâtiment
époque de construction 1ère moitié 11e siècle
siècle détail 3e quart 14e siècle
année 1358 ; 1359
historique Le château de Loches, établi sur un promontoire long de 450 mètres, est déjà mentionné par Grégoire de Tours comme une forteresse à la fin du 5e siècle. Le château médiéval se divise en trois parties principales : le baile ou basse-cour qui abrite l'ancienne collégiale, le logis du roi et enfin le donjon qui forme le noyau de la forteresse. C'est à Foulques Nerra, mort en 1040, que l'on attribue la construction du donjon. La forteresse est un enjeu entre les rois d'Angleterre, ducs d'Anjou, et les rois de France. Saint-Louis rachète le donjon en 1249 ; celui-ci reste une résidence royale jusqu'au 15e siècle. Pendant la guerre de Cent Ans, le donjon est remis en état en 1358 et 1359. D'importants travaux de charpente sont effectués : on construit un pont-levis, une barrière devant celui-ci et on couvre en bardeaux le donjon et son avant-corps. Une cheminée est construite dans la chambre située sous la chapelle. Le donjon est abandonné au 15e siècle avec la construction du nouveau logis royal et transformé en prison d'état jusqu'à la Révolution. Le donjon est composé de deux éléments : le grand donjon, rectangle d'environ 25 mètres sur 14, dont il manque le couronnement, et un avant-corps accolé contre sa face nord, appelé petit-donjon. L'épaisseur des murs varie de 3, 40 mètres à la base à 2, 60 mètres au sommet. Ils sont parementés en moyen appareil de tuffeau avec des joints larges, tirés au fer plat et raidis par des contreforts semi-cylindriques sur dosserets. Le grand donjon avait un rez-de-chaussée à usage de cellier et quatre étages sous un comble ou une terrasse. Les étage étaient chauffés par des cheminées superposées à hotte conique et éclairés par des fenêtres cintrées ouvertes à larges ébrasements intérieurs. Les analyses dendrochronologiques indiquent que la plus grande partie de la forteresse a été bâtie de manière homogène en quelques années et que les hourds ont dû être mis en place dans la première moitié du 11e siècle.
propriété propriété du département
protection MH 1862 : classé MH ; 1886/07/12 : classé MH ; 1889 : classé MH ; 1962/08/08 : inscrit MH
  Château : classement par liste de 1862 ; Porte de l'enceinte du château : classement par arrêté du 12 juillet 1886 ; Ancien palais royal (logis royal) : classement par liste de 1889 ; Partie d'enceinte Nord-Ouest dominant la rue des Fossés-Saint-Ours et reliant la porte principale du château à la base du logis royal au Nord (cad. AW 137) : inscription par arrêté du 8 août 1962
site protégé abords d'un monument historique ; site inscrit ; secteur sauvegardé
visite ouvert au public
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00097821
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/09/14
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Dormeuil, Auguste - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00097821) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0