Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancienne abbaye de Belleperche
localisation Midi-Pyrénées ; Tarn-et-Garonne ; Cordes-Tolosannes
dénomination abbaye
éléments protégés MH bâtiment conventuel ; salle capitulaire ; cloître ; église ; logis abbatial ; site archéologique ; escalier ; rampe d'appui ; décor intérieur ; fontaine
époque de construction 17e siècle ; 18e siècle
siècle détail Moyen Age
historique Abbaye affiliée à l'ordre de Cîteaux en 1143, qui connaît un développement remarquable au cours du 13e siècle. Les difficultés économiques dues aux guerres franco-anglaises de la fin du Moyen-Age, l'introduction du régime commendataire en 1454, et les guerres de Religion (occupation et pillage en octobre-décembre 1572) affaiblissent le monastère, qui se redresse dès 1598. Eglise gothique (vers 1230-consacrée en 1263) restaurée en 1610-1613. Réfectoire gothique brique et pierre vers 1290-1300, en partie démoli fin 17e (mur ouest conservé sur toute la hauteur, mur pignon et porte à voussures). Partie de l'infirmerie monastique fin XIIIe siècle conservée dans le grenier à grains moderne (murs est, sud et ouest, portes). Passage gothique voûté d'ogives à clefs florales sculptées daté vers 1255 entre le grand et le petit cloître (détruit vers 1610). Vendu comme bien national à la Révolution. L'église fut détruite dans les années 1800-1840 (vestiges du collatéral nord) , la moitié de l'aile des moines, la salle capitulaire et partie du cloître entre 1845 et 1880. Sont conservés : l'hôtellerie avec chambres d'hôtes, galeries, deux escaliers, salons et salles à manger d'été et d'hiver, chambre du prieur, petit appartement abbatial, grenier à grains à trois vaisseaux, partie du quartier monastique, réfectoire moderne, cuisines. Cloître reconstruit au 18e siècle en conservant les murs XIIIe, dont subsistent les galeries ouest et nord. Cour nord construite en 1701 pour faire transition entre les parties médiévales orientées selon les points cardinaux et les bâtiments 18e siècle en bordure de la terrasse de la Garonne. Réfectoire, salons, salles à manger et chambres offrent un répertoire de gypseries de style rocaille (vers 1750-1765) , néo-Louis XIV (vers 1780) , et " à la grecque " (fin des années 1780). Hôtellerie édifiée après 1730 avec le grenier et restructuration d'une aile en retour dite " aile des jardiniers ". Après 1761, établissement de la façade sud, percements de baies et création de fausses fenêtres peintes en trompe-l'oeil, création de l'escalier d'honneur et des salles de réception. Modifications intérieures après 1780 à l'étage. La fontaine en rive de Garonne est une composition monumentale réalisée vers 1614 à partir de sculptures et matériaux prélevés sur l'église gothique.
décor ferronnerie
propriété propriété du département
protection MH 2001/05/29 : classé MH
  Ancienne abbaye, y compris sa fontaine (cad. ZB 51 : restes des bâtiments (aire du cloître et sols archéologiques) ; 52, 53 : restes des bâtiments (emprise de l'église et sols archéologiques) ; 54, 55 : bâtiment central (façades et toitures, grand escalier avec sa rampe en fer forgé, salle capitulaire, salle à manger et salon de musique au rez-de-chaussée, salle à manger, salon et chambre dite de l'Evêque au premier étage) , partie est du logis et aile en retour ; 71 : fontaine) : classement par arrêté du 29 mai 2001
type d'étude recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00095739
  (c) Monuments historiques, 1992
date versement 1993/08/30
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Mas - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
voir aussi Arrêté de protection numérisé
autre dossier dossier d'inventaire
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00095739) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0