Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Cimetière de l'Est dit cimetière du Père Lachaise
localisation Ile-de-France ; Paris ; Paris 20e Arrondissement
dénomination cimetière
éléments protégés MH chapelle ; enclos ; monument aux morts ; tombeau ; édifice funéraire ; monument sépulcral ; portail ; entrée ; four crématoire
époque de construction 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
année 1831 ; 1850 ; 1886 ; 1906 ; 1912
auteur(s) Epstein Jacob (sculpteur) ; Formigé Jean-Camille (architecte) ; Guët Georges (architecte) ; Bigot Alexandre (céramiste) ; Braemer Max (sculpteur) ; Clésinger Auguste (sculpteur)
historique Le cimetière de l'Est est conçu en 1804 par l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart. L'ensemble associant colombarium et crématorium est construit par l'architecte Camille-Jean Formigé à partir de 1886. Inspiré de l'architecture byzantine, il est surmonté d'une coupole recouverte de grès (Alexandre Bigot, céramiste). Plusieurs tombes du cimetière sont protégées en raison de leur intérêt pour l'histoire de la sculpture et de l'architecture, ou en raison de la célébrité de leur occupant. Pour ce qui est du 20e siècle, signalons la tombe de Georges Guët (1886-1936), architecte en chef des monuments historiques et élève d'Anatole de Baudot, construite de 1905 à 1907 en béton armé et en brique de grès flammé, pour servir de sépulture à sa famille ; les cariatides en ciment encadrant l'entrée de cette tombe sont dues à Max Braemer. Le monument funéraire d'Oscar Wilde (1854-1900), est sculpté de 1911 à 1914 par Jacob Epstein, sculpteur d'origine américaine. Financé par Helen Carew, une admiratrice de l'écrivain irlandais, ce monument s'inspire d'un taureau ailé assyrien, conservé au British Museum.
décor sculpture
propriété propriété de la commune ; propriété privée
protection MH 1983/03/21 : inscrit MH ; 1983/11/14 : classé MH ; 1990/01/25 : classé MH ; 1995/01/17 : inscrit MH ; 1995/03/10 : classé MH ; 1995/09/18 : classé MH ; 2008/04/01 : classé MH
  Les monuments funéraires édifiés avant 1900 dans la partie romantique du cimetière concernant les divisions suivantes : 1 à 58 incluse ; 65 à 71 incluse ; 91 (cad. CP ; CR) : inscription par arrêté du 21 mars 1983 - Le portail d'entrée ; la chapelle ; le mur des Fédérés ; le monument aux morts de Bartolomé ; le monument d'Héloïse et Abélard (7ème division, numéro 90 PA-1817) ; le monument de Molière et La Fontaine (25ème division, numéro 25 PAS-1817) ; le monument de Montanier dit Dellile (11ème division, numéro 227 PA-1813) ; le monument de Landry dit tombe du Dragon (29ème division, numéro 34 P-1808) (cad. CP ; CR) : classement par arrêté du 14 novembre 1983 - Tombe Cartellier-Heim, dans la 53ème division : classement par arrêté du 25 janvier 1990 - Colombarium et crematorium (cad. 20 : 03 CP 1) : inscription par arrêté du 17 janvier 1995 - Monument funéraire d'Oscar Wilde, concession à perpétuité numéro 55 PA 1909, 89ème division : classement par arrêté du 10 mars 1995 - Tombe de Georges Guët (concession à perpétuité, numéro 431905, 19ème division) : classement par arrêté du 18 septembre 1995 - La tombe de Frédéric Chopin, concession n° 553 PA 1849, 11e division (cad. 20-03 CR 1) : classement par arrêté du 1er avril 2008
site protégé site classé
visite ouvert au public
type d'étude recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00086780
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/06/24
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Emmanuelli (photographe) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00086780) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0