Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
édifice / site Ancienne abbaye de Cadouin
localisation Aquitaine ; Dordogne ; Le Buisson-de-Cadouin
dénomination abbaye
éléments protégés MH cloître ; église ; bâtiment conventuel ; cour ; porte
époque de construction 12e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle ; 17e siècle ; 19e siècle
année 1115
historique L'abbaye fut fondée en 1115 et la construction des premiers bâtiments est due à Géraud de Sales. Au début du 13e siècle, l'abbaye augmente ses possessions. Vers 1370, les bâtiments étaient à moitié en ruines. La restauration commença à partir de 1422, interrompue par les guerres de Religion. L'abbaye tomba entre les mains d'un chef huguenot qui sauva le monastère de la destruction. Il connut de nouvelles destructions à la fin du 16e et au début du 17e siècle. En 1643, Cadouin se relève. A la Révolution, les biens du monastère furent vendus.

La disposition des bâtiments claustraux forme un H dont la partie supérieure enserre le cloître, tandis que l'inférieure, à demi fermée au sud par une grange, renferme une cour. Le bâtiment nord conserve une partie des murs goutterots du 12e siècle. L'étage a été remonté au 17e siècle sur des murs romans, et devait abriter le dortoir. La chambre dite de l'Evêque conserve ses boiseries et cinq panneaux d'Aubusson à sujet de fables de Florian. L'aile centrale du H, appuyée aux 17e et 18e siècles contre le mur sud du cloître, devait être occupée par les cuisines et le réfectoire. L'aile ouest se divise de part et d'autre d'un passage accédant à la cour intérieure. La partie nord a été rebâtie au 15e siècle sur l'emplacement du logis des convers. Une saillie du bâtiment, au nord, renferme un passage accédant au cloître, et un escalier desservant les étages. La partie sud comporte, en sous-sol, le cellier voûté en berceau brisé. Aux 15e et 17e siècles, la partie haute du logis, constituant les appartements de l'abbé, a été rebâtie. Pour desservir le logis, une tourelle d'escalier en vis (effondrée) avait été installée à l'angle sud-est du cellier au 15e siècle. Une bâtisse transformée en grange occupe la partie sud de la cour, élevée sur d'anciennes fondations.
propriété propriété de la commune
protection MH 1840 : classé MH ; 1898/05/18 : classé MH ; 1927/01/06 : inscrit MH ; 1976/04/27 : classé MH ; 1984/10/08 : inscrit MH
  Cloître (cad. AB 90) : classement par liste de 1840 ; Eglise (cad. AB 92) : classement par arrêté du 18 mai 1898 ; Porte de l'abbaye : inscription par arrêté du 6 janvier 1927 ; Bâtiments conventuels s'étendant au Sud de l'église (cad. AB 91, 93) : classement par arrêté du 27 avril 1976 ; Bâtiments conventuels au Sud du cloître ainsi que le sol de la cour (cad. AB 276, 277, anciennement 89) : inscription par arrêté du 8 octobre 1984
visite utilisation cultuelle
type d'étude Recensement immeubles MH
documentation MAP
référence PA00082415
  © Monuments historiques, 1992
date versement 1993/06/11
date mise à jour 2014/01/10
crédits photo Des Forts, Philippe (historien) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PA00082415) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0