Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site maison de villégiature dite Villa Savoye, Les Heures claires
localisation Ile-de-France ; Yvelines ; Poissy
aire d'étude Poissy centre
adresse 82 rue de Villiers
destinations successives musée
dénomination maison
parties non étudiées jardin ; communs
jardin pelouse
époque de construction 2e quart 20e siècle
année 1931
auteur(s) Cornier E. (entrepreneur) ; Crépin Lucien (jardinier) ; Jeanneret Pierre (architecte) ; Le Corbusier (architecte)
personnalité(s) Monsieur et Madame Pierre et Eugénie Savoye (commanditaire)
historique En 1928, Monsieur et Madame Savoye acquièrent sur la commune un terrain de presque 7 hectares, appartenant à l'origine au domaine du château de Villiers, dominant la vallée de la Seine. Ils commandent à Le Corbusier une maison de week-end. Un premier projet est rendu, d'un coût trop élevé. Le projet final possède un étage de moins et son coût dépasse néanmoins du double l'enveloppe financière initiale. Les travaux débutent en 1929 et sont achevés en 1931. Le chantier est confié à l'entreprise générale de construction E. Cornier, à Paris. L'édifice est baptisé "Les Heures Claires" par Le Corbusier. Plusieurs projets de jardins sont dessinés par l'atelier Le Corbusier et Jeanneret et c'est un parti rectiligne qui est retenu. Le jardin est réalisé par l'entreprise générale de jardins Lucien Crépin de Paris en 1930. La villa est rapidement délaissée par ses commanditaires jusqu'à la guerre, période à laquelle elle est réquisitionnée par les allemands puis occupée par les américains. En 1958, 6 hectares de son parc sont expropriés par la ville pour la construction d'un lycée. En 1965 la villa est classée et en 1967, elle devient propriété du ministère de la culture. De nombreux travaux de restauration ont lieu dès 1966 puis de 1983 à 1993. Les peintures intérieures sont faites entre 1996-1997 et le jardin jouxtant la villa est restitué.
description Maison reposant sur des pilotis. Elle possède un jardin suspendu sur le toit en terrasse et un solarium.
étages 1 étage carré
escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, suspendu ; rampe d'accès : en maçonnerie
gros-oeuvre béton armé
couverture (type) terrasse
couverture (matériau) béton en couverture
propriété propriété de l'Etat
protection MH 1965/12/16 : classé MH
type d'étude inventaire topographique
rédacteur(s) Cueille Sophie
référence IA78000395
  © Inventaire général
enquête 2000
date versement 2004/05/04
date mise à jour 2005/01/10
crédits photo Vialles, Jean-Bernard - © Inventaire général, ADAGP
 
dossier en ligne
Contact service producteur
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA78000395) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0