Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Presbytère, actuellement maison
localisation Alsace ; Haut-Rhin ; Guémar
aire d'étude Ribeauvillé
adresse 1 impasse du Cercle
destinations successives maison
dénomination presbytère
parties non étudiées cour ; grange ; étable ; puits ; séchoir à tabac
époque de construction 1er quart 18e siècle
année 1723 ; 1724
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique L'ancien presbytère de Guémar a été construit dans le premier quart du 18e siècle, les dates 1723 et 1724 étant gravées sur la porte d'entrée et une fenêtre du 1er étage, avec un écu (bûché) aux armes des Ribeaupierre, qui étaient décimateurs de la paroisse. Des travaux d'agrandissement furent effectués autour de 1770, un relevé du bâtiment avant travaux fut réalisé : cet agrandissement concerne le cellier accolé au mur d'enceinte, dans le prolongement du bâtiment ancien, surmonté d'un étage et couvert d'un toit à croupes englobant la toiture d'origine. La porte du cellier, datée 1580, provient certainement du château, le seigneur ayant autorisé l'emploi de pierres provenant de son château en ruines. Un second chambranle de porte daté 1579 a été remployé dans la dépendance et provient également du château. Un puits situé dans la dépendance est daté 1743 et porte les armes des Ribeaupierre. A la Révolution le presbytère a été vendu à des particuliers, qui en firent une ferme. La grange fut restaurée après un incendie en 1944.
description Situé au fond d'une impasse, le presbytère se compose d'un logis perpendiculaire au mur d'enceinte sur lequel il s'appuie, d'une grange également accolée au mur d'enceinte et d'une étable fermant la cour au sud, surmontée d'un séchoir à tabac. Le logis comprend un cellier et une cave partielle en demi-sous-sol (sur la moitié du rez-de-chaussée) , un logement dans la 2e moitié du rez-de-chaussée et des pièces à l'étage. Escalier en bois à la rampe de balustres plats. Porte du cellier en plein cintre, moulurée, aux piédroits sculptés de deux têtes de lion avec un anneau dans la bouche. Porte d'entrée avec fenêtre en dessus-de-porte. Fenêtre à l'étage sculptée d'un écu armorié et d'une guirlande, marque de tâcheron. Toit à croupes, avec lucarnes modernes. L'étable en maçonnerie et en bois est percée d'une porte au chambranle mouluré et sculpté (remployé) : sur le linteau, deux écus bûchés, la date 1579 et deux têtes tenant dans leur bouche une tige fleurie. Dans un mur intérieur, un puits à margelle de grès est surmonté d'un linteau en arc segmentaire sur deux piédroits.
étages 1 étage carré
gros-oeuvre grès ; moellon ; enduit
décor sculpture
  Têtes en relief sur les portes du cellier et de l'étable.
typologie baie en arc segmentaire ; fenêtre en dessus-de-porte ; porte de cellier en plein-cintre ; chambranle mouluré
état restauré
type d'étude inventaire préliminaire
rédacteur(s) Scheurer Marie-Philippe ; Raimbault Jérôme
référence IA68006071
  © Inventaire général
enquête 2001
date versement 2008/07/19
date mise à jour 2013/09/05
Contact service producteur
service producteur Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA68006071) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0