Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site cathédrale Notre-Dame
localisation Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques ; Bayonne
aire d'étude Pyrénées-Atlantiques
dénomination cathédrale
parties non étudiées cloître
époque de construction 13e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle ; 19e siècle
auteur(s) Manchoulas (architecte) ; Guichenné Hippolyte (architecte) ; Durand Hippolyte (architecte diocésain) ; Boeswillwald Emile (architecte diocésain)
historique Edifice érigé aux 13e (abside, chapelles rayonnantes, déambulatoire) , 14e (nef et transept) , et 15e siècles (façade occidentale) , dévasté en 1793. De 1834 à 1845, l'architecte Manchoulas restaure les contreforts des arcs-boutants et des chapelles du rond-point (datation et attribution par source). De 1845 à 1849, l'architecte bayonnais Hippolyte Guichenné est en charge des travaux de la cathédrale : il supprime la décoration du 18e siècle des chapelles absidiales et reconstruit partiellement le bras nord du transept (piliers du porche, balustrade, fenestrage de la verrière, contreforts et arcs-boutants). En 1846, l'abbé Laran lance le projet d'une vaste restauration. En 1849, Guichenné est remplacé à la tête du chantier par Hippolyte Durand, architecte diocésain, mais reste inspecteur des travaux. De 1851 à 1903, restauration et transformation partielle de l'édifice sur les plans de l'architecte diocésain Emile Boeswillwald, sous la direction de son assistant Emile Doyère. En 1852, projet de réfection de la façade sud du croisillon sud du transept. En 1854, début de la rénovation du choeur par Emile Boeswillwald. En 1855, le Comité des inspecteurs généraux approuve le projet d'installation d'une sacristie et d'une chapelle paroissiale dans le bras sud du cloître, présenté par Boeswillwald. De 1856 à 1863, réfection de la façade sud du bras sud du transept, avec mise en place d'un remplage dans le style du 14e siècle ; de 1866 à 1873, travaux de même nature sur la façade nord du bras nord du transept. De 1873 à 1878, érection des deux tours de façade et de leurs flèches : la tour nord dans le style normand des 13e et 14e siècles, celle du sud dans le style gothique du 15e siècle. De 1873 à 1896, réalisation des peintures murales des 6 chapelles absidiales par le peintre Louis Steinheil assisté de son fils Adolphe (datation et attribution par source). De 1895 à 1899, le sculpteur bordelais Mora exécute le groupe de la Vierge destiné à la tour sud. En 1911, restauration du porche nord. De 1923 à 1929, réfection de la façade occidentale et mise en place de la Piétà du sculpteur Braemer (datation et attribution par source). En 1928, fourniture de la grande rose occidentale par Paul Louzier fils (datation et attribution par source).
plan plan allongé
étages 3 vaisseaux
gros-oeuvre calcaire ; grand appareil
couverture (type) flèche en maçonnerie ; flèche carrée ; toit à longs pans ; croupe ronde ; pignon couvert ; croupe ; appentis
couverture (matériau) tuile creuse ; ardoise ; pierre en couverture
couvrement voûte d'ogives
décor vitrail ; peinture ; sculpture
propriété propriété publique
protection MH 1862 : classé MH
type d'étude enquête thématique régionale (églises des Pyrénées-Atlantiques 1800-1940)
rédacteur(s) Maisonnave Jean-Philippe ; Padrino Hervé
référence IA64000721
  © Inventaire général
enquête 1991
date versement 2003/02/06
Contact service producteur
service producteur Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire
54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA64000721) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0