Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site église abbatiale de bénédictines Notre-Dame
localisation Picardie ; Oise ; Morienval
aire d'étude Oise
adresse place de l'Eglise
destinations successives église paroissiale
dénomination église
éléments remarquables déambulatoire
époque de construction 4e quart 11e siècle ; limite 11e siècle 12e siècle ; 2e quart 12e siècle ; 1er quart 13e siècle
siècle détail 1er quart 17e siècle ; milieu 17e siècle
année 1075 ; 1085 ; 1130 ; 1614 ; 1652
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique L'abbaye est probablement fondée au 9e siècle. Entre 1075 et 1103, l'on procède à la translation des reliques de saint Annobert. Une première campagne de construction de l'église actuelle est lancée de 1075 à 1085 : le chevet primitif en hémicycle, la base et les étages inférieurs des tours du choeur et de la tour porche de la façade occidentale sont élevés. Lors de la seconde campagne de construction de 1085 à 1105 : les deux étages supérieurs des tours du choeur, la nef ainsi que les bas-côtés sont bâtis. Cette nef remplace la nef préromane encore utilisée jusqu'alors. En 1130, commence la troisième campagne de construction : le pseudo-déambulatoire qui renforce le chevet d'origine et la voûte d'ogive de la travée droite du choeur - en remplacement d'un berceau - sont construits. Au début du 13e siècle, la chapelle nord du bras nord du transept est élevée. Pierre de Parvillers et sa femme fondent une chapelle en 1240. La chapelle absidiale orientale du bras nord du transept est remplacée par une chapelle de plan rectangulaire qui serait celle fondée par Pierre (détruite). Au cours du 14e siècle, la voûte du cul-de-four de l'abside est détruite et l'on construit une voûte d'ogive. Les bras du transept sont couverts de charpente qui porterait la date de 1614. Le lambris de la nef est remplacé en 1652 par une voûte d'ogives (date portée sur la clef de voûte à la croisée du transept). L'abbaye de Morienval est supprimée en 1745. Le mobilier de l'église est transporté en 1748 à l'abbaye de Royalieu. Au 19e siècle, de nombreuses et importantes restaurations sont menées. Des fouilles sont menées dans l'église au cours des années 1902, 1903 et 1907.
description La nef est composée de trois travées, cantonnée de bas-côtés simples et précédée d'un " narthex ". Le transept est saillant avec une chapelle orientale et un réduit long et étroit ouverts sur chaque bras. Une chapelle carrée se trouve au nord du croisillon nord. Le choeur a une travée droite et une abside entourée d'un pseudo-déambulatoire. L'élévation est à deux niveaux avec de grandes arcades et des baies hautes. La tour porche se dresse en façade occidentale ; les tours du choeur sont au droit de la travée droite du choeur. Le contrebutement est maintenu par des contreforts.
plan plan en croix latine
élévation élévation à travées
étages 3 vaisseaux
escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
gros-oeuvre calcaire ; moyen appareil ; moellon
couverture (type) toit en pavillon ; toit à longs pans ; appentis ; pignon découvert ; croupe ronde
couverture (matériau) tuile plate ; pierre en couverture
couvrement voûte d'arêtes ; voûte d'ogives ; cul-de-four ; lambris de couvrement
décor sculpture ; peinture
représentation ornement géométrique ; ornement végétal ; ornement : représentation humaine ; ornement animal
typologie élévation des tours de choeur et de la tour porche
état restauré
propriété propriété publique
protection MH 1840 : classé MH
type d'étude enquête thématique régionale (le gothique en Picardie)
rédacteur(s) Isnard Isabelle
référence IA60001565
  © Inventaire général
enquête 1997
date versement 2007/09/13
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA60001565) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0