Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Pont canal de Briare
localisation Centre ; Loiret ; Briare
  oeuvre sur plusieurs communes : Saint-Firmin-sur-Loire
aire d'étude Centre
hydrographie la Loire
dénomination pont canal
édifice contenant canal de navigation dit canal latéral de la Loire
4
époque de construction 4e quart 19e siècle
année 1890
auteur(s) Mazoyer Léonse Abel (ingénieur) ; Daydé, ou : Dayde, et : Pillé (entrepreneur) ; Eiffel (entrepreneur)
historique Avant 1896, les bateaux du canal latéral à la Loire devaient traverser la Loire à niveau à Châtillon-sur-Loire ; ce passage était très dangereux et les ingénieurs décident de construire un pont-canal à Briare pour le remplacer. Les travaux commencent en 1890 par la fondation et la mise en place de la structure maçonnée par l'entreprise Eiffel. La construction se poursuivit de 1891 à 1893 avec la construction de l'ossature métallique par l'entreprise Daydé et Pillé. Le chantier s'achève en 1895 par l'installation d'une petite usine électrique utile à l'éclairage du pont-canal. Les travaux sont réalisés sous la conduite de Léonse-Abel Mazoyer, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées. Le 16 septembre 1896, le pont-canal et le nouveau bief sont ouverts à la circulation.
description Les ingénieurs proposent plusieurs projets parmi lesquels un ouvrage en maçonnerie, un pont-canal doublé d'un pont routier et un pont-canal métallique. Pour des raisons techniques et financières, on écarte les deux premiers projets. Le troisième, un pont-canal avec bâche à poutres continues en acier de 15 travées de 40 mètres d'ouverture est approuvé le 25 novembre 1890 par le ministre des Travaux Publics. Des travaux considérables accompagnent la construction du pont-canal de Briare, notamment un bief de 17 kilomètres de long creusé pour relier le canal de Briare (au lieudit la Cognardière à Briare) à l'ancien canal latéral à la Loire (au lieudit l'Etang à Beaulieu-sur-Loire). Le pont-canal est constitué d'un caisson en "U" dont les principales parties sont deux poutres latérales en "I" et une bâche métallique flanquée de chemins de halage construits en surplomb. L'ensemble repose sur 14 piles en maçonnerie. La conception de l'ouvrage a constitué une étape importante dans l'histoire de la construction des ponts-canaux et plus largement des ouvrages d'art métalliques, notamment en ce qui concerne l'utilisation de l'acier, la définition de la longueur des travées et l'éclairage. Soucieux de réaliser un ouvrage harmonieux dont le décor mette en valeur le parti architectural, les ingénieurs font installer des pilastres d'entrée supportant des lampes au moyen de rostres porte-lanternes. Ces pilastres sont ornés de plaques de marbre et d'éléments en fonte sur lesquelles sont représentées les armes de certaines villes desservies par le canal ou reliées grâce à lui à Paris.Ces éléments en fonte sont réalisés par les fonderies Magnard et compagnie à Fourchambault.
gros-oeuvre pierre ; acier
décor fonderie
représentation symbole professionnel ; roseau ; acanthe ; lion ; dauphin ; armoiries
  sujet : armoiries, roseau, acanthe, dauphin ; support : partie haute d'un pilier rostral ; sujet : lion ailé, ancre, rame, noeud, corde ; support : partie basse d'un pilier rostral
propriété propriété publique
protection MH 1976/05/12 : inscrit MH
type d'étude enquête thématique régionale (canaux de la région Centre)
rédacteur(s) Mauret-Cribellier Valérie
référence IA45000001
  © Inventaire général
enquête 1995
date versement 2000/10/18
date mise à jour 2008/11/07
crédits photo Henrard - © Inventaire général, ADAGP
 
dossier en ligne
Contact service producteur
service producteur Conseil régional du Centre - Service chargé de l'inventaire
6, rue de la Manufacture 45000 Orléans - 02.38.78.85.21
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA45000001) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0