Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Usine de moteurs de la Société surgérienne de Constructions Mécaniques, puis SACM, actuellement Wärtsilä SACM Diesel
localisation Poitou-Charentes ; Charente-Maritime ; Surgères
aire d'étude Charente-Maritime
adresse 21 rue de la Gare
dénomination usine de matériel d'équipement industriel
parties non étudiées atelier de fabrication ; bureau ; logement patronal ; conciergerie ; vestiaire
époque de construction 1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
année 1918
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Usine de moteurs à essence fondée en 1918 par Abel Poyaud, qui avait installé dès 1909 un atelier de mécanique générale rue Paul-Bert. Pour cette nouvelle implantation, il est associé à MM. Pied et Peter, avec la collaboration de MM. Merleau et Pontoise, sous le nom de Société surgérienne de Constructions mécaniques. A partir de 1927 y sont également fabriqués des moteurs à huile lourde, semi-diesel d'abord, puis diesel à deux temps de 5 à 40 ch. La fonte lui est fournie par sa filiale, Fonderies charentaises, dont il ne subsiste aucun vestige. La fabrication de moteurs diesel à quatre temps de 20 ch débute en 1945. Les ateliers de fabrication visibles actuellement sont édifiés les uns après les autres entre 1948 et 1970. Une très forte croissance caractérise cette entreprise entre 1960 et 1974. C'est d'ailleurs à partir de 1974 que sont bâtis de nouveaux locaux sur un site extérieur à la ville, à la Combe. En 1975, elle est intégrée au groupe SACM, société alsacienne de construction mécanique de Mulhouse. Des rapprochements s'effectuent à partir de 1989 avec le groupe finlandais Wärtsilä, qui prend 100 % des parts en 1992 et devient Wärtsilä SACM Diesel. L'usine de la rue de la Gare est abandonnée en 1992 et vendue à la commune de Surgères.
En 1966 : 180 personnes se partagent entre les ateliers de fabrication (usinage, montage, essais) , les magasins, les services d'études et de direction. Vers 1970 : 582 personnes.
description Site industriel desservi par embranchement ferroviaire. Ateliers de fabrication en rez-de-chaussée, en pan de métal et parpaing de béton ou brique creuse, avec toit à longs pans ou en sheds en ciment amiante. Ancien logement patronal en moellon enduit, en rez-de-chaussée avec un étage de soubassement, et toit à croupes en ardoise. Bâtiment du service achat en béton armé et parpaing de béton, à un étage carré, couvert d'un toit en appentis en ciment amiante. Bâtiment d'administration en moellon enduit, à un étage de soubassement et un étage carré, couvert d'un toit en ardoise. Conciergerie en moellon enduit, à un étage carré, avec toit à demi-croupes en tuile mécanique. Vestiaire en béton armé et parpaing de béton, à un étage carré, couvert d'un toit en ciment amiante.
étages 1 étage carré ; étage de soubassement
gros-oeuvre calcaire ; moellon ; enduit ; métal ; pan de métal ; béton ; parpaing de béton ; brique creuse ; béton armé
couverture (type) toit à longs pans ; shed ; croupe ; demi-croupe ; appentis
couverture (matériau) ciment amiante en couverture ; ardoise ; tuile mécanique
couvrement charpente métallique apparente
état établissement industriel désaffecté
propriété propriété publique
type d'étude patrimoine industriel
rédacteur(s) Pouvreau Pascale
référence IA17000276
  © Inventaire général
enquête 1996
date versement 2000/08/30
date mise à jour 2011/07/26
crédits photo Deneyer, Marc - © Inventaire général, ADAGP
 
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire
102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA17000276) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0